Aux Pays-Bas, la première bière fabriquée avec de l’eau de pluie

Article publié le 27/07/2016 - Écoresponsables - Circuits alternatifs - Alimentation/Boisson

Cet été est peut-être un peu trop pluvieux à notre goût, alors autant essayer d’y voir quelque chose de positif. Comme ce groupe d’étudiants hollandais qui vient de lancer la Hemelswater, une bière en édition limitée, fabriquée avec de l’eau de pluie.

Si les tulipes, l’Edam et ou le port d’Amsterdam sont quelques-un des éléments évocateurs des Pays-Bas, il faudra désormais compter avec la Hemelswater, une bière fabriquée avec de l’eau de pluie. Pourquoi de l’eau de pluie ? Parce que, comme très souvent, il en est tombé beaucoup ces dernières semaines aux Pays-Bas.

Joris Hoebe vit à Amsterdam, où il étudie les sciences. La ville, victime d’innondations récurrentes, a depuis longtemps mis en place de nombreux dispositifs pour absorber et/ou réutiliser ce trop-plein d’eau. Joris et quelques amis viennent d’y apporter leur contribution avec une réflexion simple : la bière se fabrique avec de l’eau, la pluie c’est de l’eau, faisons de la bière avec de la pluie.

Joris et ses quatre camarades ont d’abord cherché une brasserie partenaire. Ce sera la brasserie De Prael, voisine de la plus vieille église de la capitale. Cette brasserie a été créée en 2002 par Fer Kok et Arno Kooy qui, anciens employés de structures psychiatriques, n’y recrutent que des personnes atteintes de troubles mentaux ou des chômeurs de longue durée.

Puis les étudiants ont installé deux grandes citernes sur le campus. Les mille litres d’eau de pluie recueillis après deux semaines ont été livrés à la brasserie. Une fois les bactéries éliminées et l’eau bouillie, elle a été utilisée pour produire l’Hemelswater, une bière blonde à 5,7 % d’alcool dont le goût "amer, fruité et doux" se rapproche, selon Joris, d’une India Pale Ale (une bière d’origine anglaise).

A plus ou moins long terme, Joris Hoebe aimerait reconduire le principe en répartissant davantage de récupérateurs de pluie dans la capitale et en déclinant la réutilisation de l’eau de pluie pour la fabrication de sorbets ou de soupes. En attendant, la Hemelswater (que l’on peut traduire comme "l’eau du paradis") est vendue 2,50 € la bouteille à la brasserie De Prael et 4 € dans certains bars et restaurants d’Amsterdam.

Photos : Facebook Hemelswater

Article rédigé par Cécile Lessard
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2016-12-02 10:28:58
Offrez un cadeau solidaire pour Noel
Cette année faites plaisir à vos proches en achetant utile. La boutique du Téléthon a ouvert ses portes et propose des cadeaux pour toute la famille, afin de récolter un maximum d’argent pour la recherche médicale et les personnes atteintes de myopathies.
2016-11-30 11:27:51
naturéO ouvre aujourd'hui son 30ème magasin
Cette chaîne de supermarchés bio originale n'a pas 10 ans et pourtant, elle dépose tranquillement ses points de vente les uns après les autres. En ce mercredi 30 novembre, naturéO inaugure son 30ème magasin à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne.
2016-11-29 11:11:28
Les coupes menstruelles plus sûres que les tampons hygiéniques
Tandis que les tampons et serviettes sont de plus en plus boudés par la gent féminine en raison de leur composition douteuse et de leurs potentiels risques sur la santé, la coupe menstruelle se présente comme une alternative saine et écologique.
2016-11-28 11:34:23
La Popote Ambulante d'Intermarché
Depuis le 15 novembre et pour encore trois bonnes semaines, une camionnette orange sillonne les rues de Paris et de sa proche banlieue : c'est la Popote Ambulante d'Intermarché, le tout premier Food Truck du Producteur-Commerçant.