BonApp, le mouvement anti-gaspi Canadien

Article publié le 23/11/2016 - Circuits alternatifs - Alimentation/Boisson

Au cours de ses études en développement durable à l'HEC de Montréal, Geneviève Rousseau prend brutalement conscience de l'étendue du gaspillage alimentaire et de ses conséquences. Cette révélation est le point de départ de BonApp, sa start-up anti-gaspi.

Plus d'un tiers des aliments produits dans le monde, soit 1,3 milliards de tonnes, sont gaspillés chaque année. Ce gâchis entraîne le rejet de 3,3 milliards de gaz à effet de serre et la perte de 750 milliards de dollars chaque année pour les producteurs. Et ce ne sont hélas que quelques-uns des chiffres qui décrivent les conséquences environnementales, sociales et économiques désastreuses du gaspillage alimentaire. Quand Geneviève Rousseau, étudiante en développement durable à l'HEC de Montréal, explique les raisons qui l'ont poussée à créer sa start-up de partage alimentaire, elle évoque une forme de révélation choquante. Et son besoin urgent de trouver une idée pour aider à améliorer les choses, ne serait-ce qu'à son échelle.

Son échelle : quelques quartiers de la ville de Montréal. Sa participation : la création en 2015 de BonApp, start-up montée grâce à un financement communautaire. Son idée : commencer par encourager le partage des produits alimentaires les plus gaspillés : les fruits et les légumes. Elle a donc mobilisé son camarade Alexandre Vannier, développeur, pour l'aspect technique de la platerforme qui reliera les membres du mouvement (en version web et smartphone, elle est actuellement en beta). Dans la pratique, BonApp consiste à déposer dans des réfrigérateurs les fruits, légumes et produits scellés encore consommables dont on n'a finalement plus besoin ou envie, pour les mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin.

Déjà 5 réfrigérateurs installés

Il fallait cependant concevoir les frigos et choisir les lieux les plus judicieux pour les entreposer. Grâce à l'argent récolté lors de la campagne de financement participatif, Geneviève Rousseau a pu faire fabriquer cinq réfrigérateurs et supports, conçus par des artistes et artisans locaux. Petits, design, vitrés, ils seront placés dans des endroits fréquentés mais surveillés. Fin octobre, BonApp a enfin dévoilé son premier frigo, confié à l'équipe du 5ème, un café corworking zéro déchet. Les autres lieux retenus (une épicerie écologique, un espace collaboratif, une coopérative de solidarité étudiante et un espace de coworking) doivent recevoir le leur ces jours-ci. Déterminée, Geneviève consacre désormais tout son temps à développer son concept anti-gaspi. Montréal devrait donc voir fleurir les frigos dans les mois qui viennent.

Photos : BonApp sur Facebook

Article rédigé par Cécile Lessard
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2016-11-30 11:27:51
naturéO ouvre aujourd'hui son 30ème magasin
Cette chaîne de supermarchés bio originale n'a pas 10 ans et pourtant, elle dépose tranquillement ses points de vente les uns après les autres. En ce mercredi 30 novembre, naturéO inaugure son 30ème magasin à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne.
2016-11-28 11:34:23
La Popote Ambulante d'Intermarché
Depuis le 15 novembre et pour encore trois bonnes semaines, une camionnette orange sillonne les rues de Paris et de sa proche banlieue : c'est la Popote Ambulante d'Intermarché, le tout premier Food Truck du Producteur-Commerçant.
2016-11-24 15:46:37
QuiToque livre des panier-recettes à domicile
Des produits frais et tous les ingrédients nécessaires pour cuisiner des plats équilibrés pour deux ou toute la famille, livrés à domicile chaque semaine. C’est ce que vous propose l’application QuiToque, qui fonctionne partout en France.
2016-11-16 11:21:47
E.Leclerc proscrit les emballages cancérigènes
L'ONG Foodwatch a convaincu le dirigeant des supermarchés E.Leclerc de remplacer les conditionnements potentiellement cancérigènes de ses produits afin d'éliminer le moindre risque. Le distributeur s'est engagé à avoir respecté cette promesse d'ici 2017.