Carrefour pêche le thon à la canne pour préserver les fonds marins

Article publié le 15/07/2015 - Écoresponsables - Alimentation/Boisson

Après avoir stoppé la commercialisation de poissons provenant du chalutage en eaux profondes, Carrefour s'engage un peu plus dans la préservation des espèces marines, ressortant les cannes à pêche pour mettre le thon en conserves.

Quand les clients exigent des produits écoresponsables, Carrefour revient à des méthodes traditionnelles, délaissant les filets et les chalutiers pour des cannes à pêche et des appâts. Pour ses conserves de thon listao et albacore, l'enseigne se veut plus responsable, s'engageant sur les questions de la pêche sélective permettant en partie de protéger les espèces marines. 

Car la pêche à la canne présente quelques avantages non négligeables pour la lutte contre la destruction des fonds marins. Entre remonter un énorme filet et jeter une ligne à l'eau, la différence de prise passe du simple au centuple. Si la première méthode est certes plus rentable, elle emprisonne dans les mailles de ses filets, des espèces variées, dont la plupart ne seront pas conservées au vu d'une commercialisation. Dauphins, tortues, coraux et petits poissons sont ainsi remontés par erreur, la majorité mourant sur le pont. 

La pêche à la canne permet donc de sélectionner les espèces souhaitées, laissant également les plus jeunes thons continuer à grandir pour se reproduire, afin de favoriser le développement constant des espèces. 

Un programme tourné vers la pêche durable

Prenant conscience des exigences et de la réactivité des consommateurs, l'enseigne accentue son engagement dans la pêche durable depuis quelques années. Après la mise en lumière des conséquences du chalutage en eaux profondes durant l'année 2014, l'enseigne a été l'une des premières à stopper la commercialisation de certains poissons menacés par ce type de pêche, dont la lingue bleue, le sabre noire, le mostelle ou le grenadier de roche

Elle a également effectué un revirement de politique au niveau de ses achats, faisant passer de 22 à 50 le nombre de références de produits estampillés avec le label Marine Stewardship Council (MSC), délivré par l'ONG WWF. Ce dernier garantit une surveillance des méthodes de pêche, de contrôle des stocks et de la traçabilité, afin de laisser aux espèces le temps de se renouveler et aux clients le choix de produits issus de la pêche durable. 

* Photo extraite du site du groupe Carrefour : http://www.carrefour.com/

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-02-09 09:52:23
Coca Cola Plus, un nouveau coca bon pour la santé ?
Le dernier de la lignée des Coca Cola fait son entrée sur le marché chinois en mars avant peut-être de débarquer en Europe et le géant américain vante déjà les vertus sur la santé de sa nouvelle boisson riche en fibres, zéro calorie et zéro sucre.
2017-01-31 16:38:56
Après le bio et le sans gluten, Picard lance son offre vegan
Estampillées du slogan “Tout bon tout veggie”, 7 nouvelles références vegan sont désormais disponibles chez le géant du surgelé Picard. Des préparations vendues à 3.50 et 3.90 euros.
2017-01-18 15:07:02
Les eaux No & More en exclusivité chez Monoprix
Monoprix va intégrer à son rayon boissons, trois références d’eaux de source aromatisées de la marque anglaise No&More. La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont naturelles, sans sucre, sans colorant et sans conservateur.
2017-01-12 15:22:17
10-Vins, la machine "Nespresso" dédiée au vin
Inspirée des machines automatiques à capsules de café, la 10-Vins distribue du vin au verre dans des conditions de température et d'oxygénation optimales. Le concept a séduit les hôteliers de luxe lors du CES 2017.
Enseignes en relation avec l'article