Cashless, le paiement sans contact en festival

Article publié le 18/08/2016 - Services - Info

Pas de tickets ni de jetons, encore moins d’argent liquide. Cet été dans les festivals de musique, c’est le cashless qui a le vent en poupe, et les organisateurs comme les festivaliers semblent satisfaits par cette solution de paiement dématérialisé.

Transmusicales, Helfest, la Route du Rock, Beauregard, Mainsquare Festival… La liste des festivals qui utilisent le cashless comme moyen de paiement unique ne cesse de s’allonger chaque année.

A l’entrée du festival, le rituel est le même. Sur présentation de leur billet, les festivaliers passent d’abord se faire poser le fameux bracelet cashless. Muni d’une puce NFC, il s’apparente à un porte-monnaie virtuel et permet de s’abreuver, se restaurer à volonté, ou de s’offrir quelques plaisirs sur les stands, jusqu’à épuisement de ses réserves financières.

Au départ, on dépose l’argent que l’on souhaite par carte bancaire ou par espèces, dans l’un des espaces de rechargement du site, puis chaque fois que l’on achète à manger, à boire ou autre, on tend le bras vers le terminal numérique dont sont équipés tous les stands. En une fraction de seconde, le paiement est réalisé.

Mais il y a encore plus simple et pratique pour éviter de passer à la caisse. Il suffit de créer son compte en ligne via le numéro de billet et de le créditer sur le site ou l’appli du festival. À l’arrivée au festival, c’est à un guichet “précommande” ou “cashless prépayé” qu’il faut alors se rendre pour obtenir un bracelet. Le rechargement se fait ensuite sur internet ou en caisse.

  • Pour les festivaliers, finies les files d’attente interminables et les longues minutes passées à fouiller dans le fond d’un sac à la recherche de quelques pièces. En cas de perte ou de vol de bracelet, il est possible de bloquer la carte cashless et d’en obtenir une nouvelle.
  • Pour les vendeurs, c’est aussi la délivrance : Pas d’appoint à faire ni d’addition à calculer. Juste une commande à enregistrer en un clic et la machine fait le reste. On regrette peut-être le coup à boire que pouvait nous offrir l’ami bénévole qui officiait derrière le comptoir. Avec le cashless, les boissons offertes, petites ristournes et détournements de caisse ne sont désormais plus possibles. 

À la fin du festival, chaque festivalier a la possibilité de virer l’argent restant sur le bracelet électronique sur son compte bancaire. Pour cela, il doit se créer un compte si ce n’est pas déjà fait, puis activer le remboursement en ligne, en renseignant ses informations bancaires et le code inscrit sur la puce du bracelet.

Article rédigé par Emilie Vourch
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-01-10 11:59:19
Les Galeries Lafayette Haussmann ouvertes 7 jours sur 7
L'un des magasins les plus célèbres de la capitale, voire du monde, a récemment ajouté une ligne de plus à son tableau d'horaires d'ouverture : le dimanche. En ligne de mire : une augmentation du chiffre d'affaires estimée aux alentours de 5 à 10%.
2017-01-05 14:58:09
Paylib concurrence Apple Pay sur le paiement mobile sans contact
Après avoir passé les tests de fiabilité avec succès, le solution de paiement sécurisé par mobile “Paylib” sera effective pour les particuliers clients des banques partenaires à partir de la mi-janvier 2017.
2017-01-03 11:45:49
Consommation : 5 changements qui marquent le début de l'année 2017
Sacs plastiques, étiquetage alimentaire, réglementation routière, tarification du gaz, paquets de cigarettes neutres, pour les consommateurs, certaines loi entrent en vigueur dès janvier 2017.
2017-01-02 12:16:35
C'est nouveau, Franprix livre votre petit-déjeuner
En cette période d'après-fêtes et de lendemains difficiles, une initiative comme celle de Franprix mérite d'être applaudie : l'enseigne propose un nouveau service de livraison de petits-déjeuner, à domicile ou au bureau, pour un coût très raisonnable.