Crayola déconseille de se maquiller avec ses crayons

Article publié le 22/05/2015 - Santé - Beauté

Bon marché et souvent à portée de main, les crayons de cire sont devenus l'atout maquillage de beaucoup de blogueuses beauté. Face au phénomène, Crayola alarme les adolescentes sur les possibles répercutions pour la peau.

Des trousses d'écoliers aux trousses de maquillage d'adolescentes, il n'y a qu'un pas, et c'est ce qu'expérimente la marque Crayola, qui voit ses produits détournés par les blogueuses beauté. Une fois trempés dans de l'eau, ces crayons de couleur deviennent des ombres à paupières ou un eye-liner. Fondus, les crayons à cire sont eux utilisé pour réaliser des rouges à lèvres. Alternatives bon marché aux cosmétiques, ces méthodes lancées il y a deux ans sur internet font fureur auprès des adolescentes. Il faut dire que la boîte de crayons pour enfants présente plusieurs atouts indéniables, à commencer par sa palette d'une dizaine de couleurs pour moins de cinq euros. 

Mais si Crayola est devenue une star montante dans les cosmétiques low-cost, cette ascension s'est faite à son insu. Car les blogueuses ne conseillent pas d'utiliser n'importe quelle marque de crayons de couleur, mais bel et bien les modèles non toxiques de Crayola. Souhaitant prouver que sa technique de maquillage est sans danger, la blogueuse américaine Rachel Levin a ainsi passé un coup de fil, filmé durant son tutoriel DIY, au service client de Crayola. « Le contact des crayons de couleur avec la peau est-il inoffensif ? » À cette question, la conseillère au téléphone lui confirme que les crayons sont sans danger. Toutefois, la jeune fille ne parle à aucun moment de maquillage ou d'utilisation prolongée sur la peau.

Des produits dangereux pour la peau

Vue plus de 1,8 million de fois, la vidéo postée il y a tout juste deux semaines a dû affoler la direction de Crayola. La marque s'est alors empressée de publier une nouvelle entrée dans la foire aux questions de son site américain

Bien que nos produits soient non toxiques, nous ne recommandons pas leur utilisation en tant qu'eye-liner, rouge à lèvres et autres produits de maquillage ; et nous déconseillons fortement de les utiliser de cette manière.

Le maquillage passe au travers de tests spécifiques et drastiques parce qu'ils sont censés être utilisés sur la peau. Parce qu'ils n'ont jamais été développés pour être utilisés comme maquillage, nos crayons de couleur et nos crayons n'ont pas été testés de la même manière et ne devraient pas être appliqués comme cosmétiques.

De ce fait, les crayons de couleur et les crayons à la cire de la marque pourraient avoir, à terme, des effets secondaires dus à une application prolongée sur la peau ou à une réaction chimique lors de leur chauffe ou de leur fonte.

* Photo extraite du site Crayola : http://www.crayola.fr/

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-01-10 15:53:11
Clinique revisite le mythique Crayola
Il y a quelques années apparaissait une nouvelle lubie chez les blogueuses beauté : se maquiller au Crayola. Déconseillée par le fabricant, la méthode a toutefois inspiré les cosmétiques Clinique pour une mini-gamme de rouges à lèvres façon craie de cire.
2017-01-10 12:03:18
Biotyfull Box, la beauté au naturel livrée chez soi
La start up Biotyfull Box vous propose de recevoir tous les mois un assortiment de produits de beauté naturels 100% Made In France. La livraison est gratuite et sur chaque box, l’économie réalisée est d'au moins 50% par rapport aux "prix magasin".
2017-01-05 16:19:05
FysioPal, le vêtement qui veille à la posture de votre dos
Il y a longtemps, pour garder le dos bien droit, un exercice consistait à marcher avec des livres sur la tête. En 2017, la technologie remplace l'adresse et le sens de l'équilibre : le smart top FysioPal se mettra à vibrer si votre posture est incorrecte.
2017-01-04 11:31:34
Algama : le considérable potentiel alimentaire des microalgues
La population de la planète augmente et, avec elle, les besoins en alimentation. A l'inverse, les ressources de la Terre s'amenuisent. Sans parler de la dégradation de l'environnement. La start-up Algama voit pourtant notre salut dans les microalgues.