Dattes : la fausse rumeur sur le virus colonat

Article publié le 04/07/2014 - Alimentation/Boisson

Quelques jours après le début du ramadan, un faux message du gouvernement a circulé informant les consommateurs de la présence du virus colonat dans les dattes. Ce virus n'ayant jamais existé, il n'y a aucun risque de contamination.

Produit phare et faisant partie des rites pour rompre le jeûne du ramadan, la datte se retrouve sur toutes les tables durant cette période. Aussi, il n'est pas étonnant de voir les réseaux sociaux s'affoler devant un message gouvernemental concernant la contamination des dattes par le virus colonat. Pourtant, aucune information ni alerte n'a été diffusée par les sites de l'Agence française de la sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) ou du ministère de la Santé. Le journal Huffington Post, qui a révélé l'affaire, poste le message transmis par sms et sur les réseaux sociaux:

"Le ministre de la santé et médecin insiste (sic) à informer tous les musulmans à bien laver les dattes car une maladie nommée "colonat" affecte en ce moment les palmiers. Faites passer ce message à tous nos frères et sœurs."  

Le journal précise également que le terme « colonat » a été l'un des plus recherchés sur la page française de Google, jeudi dernier. Toutefois, le virus colonat n'existe pas et n'a jamais existé. En revanche, l'encyclopédie Larousse donne une autre définition plus historique de ce mot :

« État de colon.

Sous le Haut-Empire les colons sont des paysans libres, liés par contrat, et qui exploitent les grands domaines impériaux (saltus) d'Afrique ou d'Asie.

Au Bas-Empire, la condition de colon sur les domaines de l'empereur ou de grands propriétaires tend à devenir héréditaire. Le colon n'a plus le droit de quitter la terre qu'il cultive et il verse une redevance en argent ou en nature à son maître à qui il doit en outre des corvées ».

Recrudescence du coronavirus

Par ailleurs, l'Arabie Saoudite se retrouve actuellement face à une réelle épidémie de coronavirus, ayant déjà fait 300 morts. Il s'attaque aux systèmes digestifs et respiratoires des oiseaux et des mammifères, dont les humains. Il se transmet par contact avec une personne ou un animal contagieux, par la toux ou les postillons. De même, la majorité des cas en dehors de l'Arabie saoudite étaient des personnes ayant effectué un séjour récemment dans cette région du monde. 

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2016-11-30 11:27:51
naturéO ouvre aujourd'hui son 30ème magasin
Cette chaîne de supermarchés bio originale n'a pas 10 ans et pourtant, elle dépose tranquillement ses points de vente les uns après les autres. En ce mercredi 30 novembre, naturéO inaugure son 30ème magasin à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne.
2016-11-28 11:34:23
La Popote Ambulante d'Intermarché
Depuis le 15 novembre et pour encore trois bonnes semaines, une camionnette orange sillonne les rues de Paris et de sa proche banlieue : c'est la Popote Ambulante d'Intermarché, le tout premier Food Truck du Producteur-Commerçant.
2016-11-24 15:46:37
QuiToque livre des panier-recettes à domicile
Des produits frais et tous les ingrédients nécessaires pour cuisiner des plats équilibrés pour deux ou toute la famille, livrés à domicile chaque semaine. C’est ce que vous propose l’application QuiToque, qui fonctionne partout en France.
2016-11-23 12:14:04
BonApp, le mouvement anti-gaspi Canadien
Au cours de ses études en développement durable à l'HEC de Montréal, Geneviève Rousseau prend brutalement conscience de l'étendue du gaspillage alimentaire et de ses conséquences. Cette révélation est le point de départ de BonApp, sa start-up anti-gaspi.