Des bras robotisés comme cuisinier personnel dès 2017

Article publié le 04/12/2015 - Alimentation/Boisson - High-Tech

Avec sa cuisine futuriste, Moley Robotics compte bien révolutionner le secteur de la cuisine domestique. Accroché au-dessus du plan de travail, le robot réalise seul des recettes enseignées par de grands chefs grâce à la capture de mouvement.

Si vous vous demandiez à quoi pourrait bien ressembler la cuisine de demain, Moley Robotics a une réponse prête à commercialiser à vous servir. Une cuisine qui ressemble encore beaucoup aux modèles équipés que l'on retrouve dans des millions de maisons. A une différence, et pas moindre, des bras articulés sont suspendus à la place de la hotte. 

Un cuisiner à domicile 

Super-robot culinaire, la machine de Moley sait mitonner des plats dignes des grands chefs étoilés qui lui ont d'ailleurs transmis. En utilisant la capture de mouvement (motion capture), le robot de Moley apprend de ces professionnels et répète très précisément chacun des gestes de son instructeur portant des gants équipés de capteurs. Réalisée une fois, la recette est ensuite archivée et sera toujours réitérée à l'identique si aucune modification ne lui est appliquée. Ces recettes, ainsi que celles enregistrées par les utilisateurs, sont ainsi disponibles dans une bibliothèque iTunes dédiée.

Une fois le plat sélectionné, les ingrédients et les dosages s'affichent, laissant aux humains le soin de les peser et de les déposer sur le plan de travail. Et en clin d'oeil, les bras s'activent pour verser, mélanger, mixer et allumer les plaques. Toutefois, si le robot s'occupe également de la vaisselle, il a ses limites et ne remplacera pas encore totalement l'homme derrière les fourneaux. En effet, comme le rappelle le site The Verge, les bras robotisés de Moley ne sont pas encore capable de couper, d'émincer et encore moins de réagir si tout ne se déroule pas comme prévu. Interrogé par le magazine, Tim Anderson, ancien gagnant de l'émission Masterchef au Royaume-Uni soulignait d'autres faiblesses de la machine, au vu des variations de consistance des produits, prenant comme exemple la viscosité du beurre. « S'il ne glisse pas de la spatule comme il le devrait, le robot n'a aucun moyen de le savoir et de réagir ». Un problème que Moley Robotics espère régler dans les deux prochaines années en dotant les bras de vision. 

Prévoyant une première commercialisation dès 2017, la firme a déjà fixé le prix de sa cuisine tout équipée. Ainsi, il faudra débourser la coquette somme de 75 000 $ (environ 69 000 €) pour se l'offrir dès sa sortie. Mais s'il on pourrait croire que ce produit est destiné à une clientèle aisée, Moley Robotics la conçoit plutôt comme un futur produit de masse, dont le prix baissera drastiquement dans les prochaines années. Le secteur de la cuisine étant en pleine expansion, la question reste de savoir si la machine pourra dépasser la créativité culinaire des humains et la marge d'erreur ayant mené à la conception de mets d'exception comme la tarte Tatin, la sauce Worcestershire ou les bêtises de Cambrai.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2016-11-30 11:27:51
naturéO ouvre aujourd'hui son 30ème magasin
Cette chaîne de supermarchés bio originale n'a pas 10 ans et pourtant, elle dépose tranquillement ses points de vente les uns après les autres. En ce mercredi 30 novembre, naturéO inaugure son 30ème magasin à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne.
2016-11-28 11:34:23
La Popote Ambulante d'Intermarché
Depuis le 15 novembre et pour encore trois bonnes semaines, une camionnette orange sillonne les rues de Paris et de sa proche banlieue : c'est la Popote Ambulante d'Intermarché, le tout premier Food Truck du Producteur-Commerçant.
2016-11-24 15:46:37
QuiToque livre des panier-recettes à domicile
Des produits frais et tous les ingrédients nécessaires pour cuisiner des plats équilibrés pour deux ou toute la famille, livrés à domicile chaque semaine. C’est ce que vous propose l’application QuiToque, qui fonctionne partout en France.
2016-11-23 12:14:04
BonApp, le mouvement anti-gaspi Canadien
Au cours de ses études en développement durable à l'HEC de Montréal, Geneviève Rousseau prend brutalement conscience de l'étendue du gaspillage alimentaire et de ses conséquences. Cette révélation est le point de départ de BonApp, sa start-up anti-gaspi.