La consommation collaborative séduit les français

Article publié le 03/05/2013 - Circuits alternatifs - Tendances Commerciales

La multiplicité des solutions de covoiturage et la création croissante d’AMAP sont de bons exemples de l’engouement des français pour les pratiques de consommation collaborative. Pour les analyser un sondage IPSOS a été réalisé.

L’échange et la vente entre particuliers en première place

En janvier dernier, l’étude Ipsos «Les Français et les pratiques collaboratives» a été publiée en collaboration avec l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). Les 4500, l’observatoire des modes de vie et de consommation, ont traité le sujet auprès de 4500 personnes âgées de 15 à 75 ans, afin de se baser sur des données concrètes.

On y découvre les 6 catégories de pratiques collaboratives les plus prisées des français : les achats groupés, la vente et l’échange de biens entre particuliers, la location de biens, le covoiturage et l’adhésion à une AMAP

Ainsi, on peut observer que la redistribution de biens à d’autres particuliers reste la pratique collaborative la plus répandue, avec 63% des pratiquants. Les 25-55 ans, en couple avec enfants sont les utilisateurs les plus courants. Quand aux adhésions à une AMAP, elles sont surreprésentées chez les femmes actives de 25-55 ans vivant en milieu urbain.

Un potentiel de croissance dans les prochaines années

En effet, les consommateurs sont de plus en plus soucieux de pérenniser leurs produits et de rentabiliser, si possible, leurs achats. L’argument écologique est indéniable et reste important dans les démarches collaboratives. «Dans leur nouvelle conception de la société de consommation, les consommateurs collaboratifs ont la volonté de reprendre le contrôle de la consommation». Ces solutions sont souvent synonymes de rencontre et découverte, des caractéristiques que les français sont de plus en plus nombreux à rechercher.

La constante croissance de ces modes de consommation se retrouvent dans les chiffres. Par exemple, les adhésions à une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ne représentent que 6% des pratiques collaboratives effectuées par les participants de l’étude. Toutefois, 38% des personnes interrogées se disent être potentiellement intéressées. De la même manière, la vente de produits entre particuliers via des sites d’annonces en ligne a déjà séduit 52% des français (21% d’individus intéressés). Aussi, les plateformes telles que Le Bon Coin ont encore de beaux jours devant elles.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2016-12-30 14:34:03
Pourdebon propose des produits frais livrés chez vous
Si vous rêvez de commander en ligne des produits frais en provenance des quatre coins de la France et de les recevoir sous 24 heures, c'est désormais possible. Webedia et Chronopost se sont associés pour créer une nouvelle plate-forme, Pourdebon.
2016-12-23 12:28:45
Dream Act, le site pour consommer responsable
Destinée à valoriser l’action sociale, l'écocitoyenneté et la consommation responsable, la plateforme Dream Act commercialise une sélection de produits durables et propose un guide participatif qui géolocalise les initiatives sociales et solidaires.
2016-12-16 16:09:44
Emmaüs lance son magasin en ligne
Actif depuis bientôt 70 ans auprès des plus démunis et des exclus, le mouvement Emmaüs renforce sa présence et son engagement avec une boutique en ligne. Cette plateforme ouvre à Emmaüs et ses compagnons de nouvelles perspectives de développement.
2016-11-25 11:25:42
Mesdames, choisissez votre calendrier de l'avent !
Parce qu’il n’y a pas d’âge pour se faire plaisir et que les femmes adorent les surprises, les calendriers de l’avent ne sont plus réservés aux enfants. Maquillage, soins, accessoires, parfums...Laissez-vous tenter par une édition 2016 “spécial beauté”.