La hausse du tabac appliquée ce lundi, les buralistes en grève administrative

Article publié le 15/07/2013 - Santé

L’augmentation du tabac, entrée en vigueur le 1er juillet dernier, sera appliquée ce lundi. Ainsi, les paquets de cigarettes verront leurs prix augmenter de 20 centimes, et ceux de tabac à rouler coûteront 40 centimes de plus, dès aujourd’hui.

Dans le cadre de la loi sur le financement de la Sécurité sociale, une augmentation conséquente du tabac avait été envisagée. Entrée en vigueur le 1er juillet dernier, la hausse du tabac commencera à être appliquée dès aujourd’hui. «Dans le cadre de la politique déterminée de santé publique que mène le gouvernement, les prix du tabac augmenteront, lundi 15 juillet, de 20 centimes pour les paquets de cigarettes et de 40 centimes pour les paquets de tabac à rouler, répercutant la hausse de la fiscalité intervenue le 1er juillet», précise le communiqué du ministère du budget. 

Avec un paquet de cigarettes coûtant minimum 6,30 euros, la France garde son statut de pays où le tabac est le plus cher d’Europe. Si la ministre de la Santé Marisol Touraine avait envisagé une hausse de 30 à 40 centimes en juin dernier, les négociations avec le ministère du budget et les cigarettiers avaient été houleuses.

Des buralistes en grève pour préserver leur commerce

Dès aujourd’hui, un mouvement de contestation a commencé à s’organiser au niveau des buralistes. En effet, les professionnels du secteur craignent une baisse des ventes mais pas de la consommation du tabac. De nombreuses filières illégales se développent et les fumeurs se tournent de plus en plus, vers ces solutions. 

La Confédération des buralistes met en place une opération d’information en affichant une pancarte «destinée à interpeller les clients du réseau sur ce qu’ils payent réellement (décomposition du prix d’une cigarette entre taxes, fabrication/distribution et commission allouées aux buralistes)». D’après la fiscalité douanière, plus de 80% du prix d’un paquet de cigarettes au détail reviennent dans les caisses de l’Etat. Plus de 68% de ces recettes sont ensuite reversées à la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS).

Par ailleurs, en signe de contestation les buralistes ne rendront pas leurs déclarations de stock, une mesure administrative obligatoire lors de chaque changement de prix. Ils ne les restitueront aux Douanes «que lorsque (...) la profession disposera de réponses quant à la politique des prix sur le tabac» explique la Confédération qui attend également des mesures contre la vente illégale de tabac.

* Affiche extraite du site de la Fédération des buralistes de Paris et IDF : http://www.buralistes-idf.fr

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2017-07-27 09:48:43
L'Orange Bleue entrevoit d’atteindre les 700 clubs d'ici 5 ans
Le fondateur de l'Orange Bleue Thierry Marquer, a dévoilé son ambition d’étendre son réseau à 700 clubs ouverts en France d’ici 5 ans. Cette annonce du leader national du fitness a eu lieu lors d’une réunion avec plus de 300 adhérents de l’enseigne.
2017-02-23 16:29:13
Kiabi colore la vie des enfants handicapés
En collaboration avec “Les Loups Bleus", le leader du textile français Kiabi lance une nouvelle ligne de vêtements, spécialement conçue pour les enfants handicapés. Les premières pièces sont commercialisées en ligne et d’autres collections sont à venir.
2017-02-21 10:50:18
Première hausse de tabac 2017
L’Arrêté d’homologation des prix du tabac est effectif depuis le 20 février 2017. Mise à part quelques hausses minimes sur certaines marques, le prix des cigarettes reste stable. En revanche le tabac à rouler voit son tarif grimper de 15%.
2017-02-09 09:52:23
Coca Cola Plus, un nouveau coca bon pour la santé ?
Le dernier de la lignée des Coca Cola fait son entrée sur le marché chinois en mars avant peut-être de débarquer en Europe et le géant américain vante déjà les vertus sur la santé de sa nouvelle boisson riche en fibres, zéro calorie et zéro sucre.