Le succès du Breizh Cola signe le retour de Paris Cola

Article publié le 05/07/2013 - Alimentation/Boisson

«La plus parisienne des boissons» fait son retour après quelques années d’absence. Après le succès du Breizh Cola sur le marché des sodas dans le Grand Ouest, la société Fonbelle relance la commercialisation du Paris Cola, en Ile-de-France.

Ingrédients : «une dose d’élégance», «une larme de sans gêne», «un zeste d’arrogance»

Les affiches de la campagne publicitaire sont claires; le Paris Cola est «la plus parisienne des boissons». Ainsi, le soda va être commercialisé sous quatre formats de bouteilles, toutes estampillées d’une Tour Eiffel et d’un couple de parisiens chics. 

Pourtant en 2007, un premier Paris Cola avait déjà été créé et commercialisés sur Paris et sa région. Loin d’être un succès, le soda parisien a été retiré de la vente et a attendu quelques années avant de ressortir de son placard. Ainsi, la société Fonbelle le fait renaître de ses cendres avec une nouvelle formule élaborée à partir de produits régionaux. Vendu essentiellement dans les magasins Carrefour d’Ile-de-France et sur l’e-shop Passion France, la boisson reste dans les prix de ces concurrents sur le marché.

Par ailleurs, des blocs de glace contenant la ligne de la marque seront déposés pour le lancement du Paris Cola, le vendredi 5 juillet dans des lieux emblématiques de Paris (La Défense, Notre-Dame, Sacré Coeur...).

Breizh Cola, le cola du Phare Ouest déstabilise Pepsi et Coca-Cola

Breizh Cola, le soda régional est déjà bien implanté sur le marché breton depuis quelques années. Servi dans les bars, les restaurants et vendu en supermarché, il a su grignoté 10% de parts de marché à Coca-Cola et Pepsi, sur le Grand Ouest. En Bretagne, la boisson représente environ 15% du marché des colas (plus de 15 millions de bouteilles vendues en 2012). En 2010, les ventes ont même dépassées celles de Pepsi en Bretagne. Quant à Coca-Cola, la marque a été obligée de renforcer son dispositif commercial et marketing dans la région.

Un stagiaire devenu patron du Breizh Cola et des bières Lancelot

En 2002, Stéphane Kerdodé était stagiaire dans les brasseries Lancelot et travaillait aux côtés de Eric Ollive, biochimiste et responsable de la production de l’entreprise. Ensemble, ils ont mis au point le Breizh Cola, dont le succès leur a permis de créer la société Phare Ouest, filiale de Lancelot. L’année suivante, Bernard Lancelot a pris sa retraite et leur a vendu la totalité de son entreprise.

Et pour continuer l’aventure, la boisson s’implante petit à petit en Ile-de-France, région où les bretons sont nombreux à s’être «expatriés».

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2017-01-18 15:07:02
Les eaux No & More en exclusivité chez Monoprix
Monoprix va intégrer à son rayon boissons, trois références d’eaux de source aromatisées de la marque anglaise No&More. La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont naturelles, sans sucre, sans colorant et sans conservateur.
2017-01-12 15:22:17
10-Vins, la machine "Nespresso" dédiée au vin
Inspirée des machines automatiques à capsules de café, la 10-Vins distribue du vin au verre dans des conditions de température et d'oxygénation optimales. Le concept a séduit les hôteliers de luxe lors du CES 2017.
2017-01-05 11:44:20
L'idée farfelue de la semaine : une bière pour la douche
Et pourquoi pas, puisque ces messieurs sont apparemment nombreux à apprécier une bière tout en prenant leur douche. Autant faire les choses comme il faut : des Suédois viennent de lancer Shower Beer, une bière spécialement conçue pour cet usage.
2017-01-04 11:31:34
Algama : le considérable potentiel alimentaire des microalgues
La population de la planète augmente et, avec elle, les besoins en alimentation. A l'inverse, les ressources de la Terre s'amenuisent. Sans parler de la dégradation de l'environnement. La start-up Algama voit pourtant notre salut dans les microalgues.