Les aliments secs contaminés par des hydrocarbures

Article publié le 13/11/2015 - Santé - Alimentation/Boisson

Pâtes, riz, céréales, cacao et légumes secs seraient contaminés aux hydrocarbures, selon une menée par l'ONG Foodwatch. Présents dans les cartons d'emballages, ces composés migrent dans les aliments, même bio, pour se retrouver dans nos assiettes.

Après la charcuterie, la viande rouge ou transformée jugées cancérigènes, c'est au tour d'une autre famille de produits alimentaires d'être étiquetée comme dangereuse pour la santé. Menée sur plus d'une centaine de produits commercialisés sur le marché français, allemand et néerlandais, l'étude de l'ONG Foodwatch révèle une contamination généralisée des aliments secs conditionnés dans des emballages en carton ou en papier.

Présents dans ce type d'emballages, les hydrocarbures d'huiles minérales (MOH) sont des composés, principalement dérivés du pétrole, que l'on retrouve dans l'alimentation aussi bien par le biais de certains additifs, de contaminants environnementaux que de matériaux d'emballages alimentaires, comme le précisait l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans un rapport publié en juin 2012. L'institution précisait alors que «  les MOH dits « aromatiques » peuvent agir comme des cancérigènes génotoxiques (c'est-à-dire qu'ils peuvent endommager l'ADN, le matériel génétique des cellules, et également provoquer le cancer) ». Déjà, l'EFSA attribuait en partie la présence de MOH saturés et de MOH aromatiques dans certains produits secs comme les pâtes à « l'utilisation d'emballages papier/carton recyclés ». 

Bien que les informations aient été insuffisantes au moment de la publication du rapport, le groupe scientifique ayant mené cette étude estimait alors que l'exposition aux hydrocarbures aromatiques d'huiles minérales (MOAH) « était potentiellement préoccupante ». Dénonçant l'inaction des gouvernements européens face a ce problème, Foodwatch a mené une étude sur 120 produits commercialisés en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Selon le rapport de l'ONG, 43 % des produits seraient ainsi contaminés par des MOAH. En France, cela concernerait 60 % des produits secs. « Parmi eux se trouvent des produits de grande consommation comme des pâtes pour enfants de la marque Carrefour, du cacao en poudre Nestlé ou Van Houten, des lentilles Auchan, des corn flakes Intermarché ou Monoprix, du couscous bio, ou encore du riz E. Leclerc ».

Faisant pression sur les pays membres de l'UE, l'ONG a lancé une pétition en ligne leur demandant de mettre en place des seuils limités d'huiles minérales dans les emballages en papier et en carton. 

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2016-12-02 10:28:58
Offrez un cadeau solidaire pour Noel
Cette année faites plaisir à vos proches en achetant utile. La boutique du Téléthon a ouvert ses portes et propose des cadeaux pour toute la famille, afin de récolter un maximum d’argent pour la recherche médicale et les personnes atteintes de myopathies.
2016-11-30 11:27:51
naturéO ouvre aujourd'hui son 30ème magasin
Cette chaîne de supermarchés bio originale n'a pas 10 ans et pourtant, elle dépose tranquillement ses points de vente les uns après les autres. En ce mercredi 30 novembre, naturéO inaugure son 30ème magasin à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne.
2016-11-29 11:11:28
Les coupes menstruelles plus sûres que les tampons hygiéniques
Tandis que les tampons et serviettes sont de plus en plus boudés par la gent féminine en raison de leur composition douteuse et de leurs potentiels risques sur la santé, la coupe menstruelle se présente comme une alternative saine et écologique.
2016-11-28 11:34:23
La Popote Ambulante d'Intermarché
Depuis le 15 novembre et pour encore trois bonnes semaines, une camionnette orange sillonne les rues de Paris et de sa proche banlieue : c'est la Popote Ambulante d'Intermarché, le tout premier Food Truck du Producteur-Commerçant.
Enseignes en relation avec l'article