Les Gueules Cassées intègrent de nouvelles familles de produits

Article publié le 12/05/2015 - Écoresponsables - Circuits alternatifs - Alimentation/Boisson

Après les fruits, les légumes et les confiseries, le collectif les Gueules Cassées s'attaquent aux céréales du petit-déjeuner et au camembert. Ces produits difformes, mais aussi tout aussi bons et à petit prix, arrivent dans les supermarchés.

Clamant haut et fort que les produits moches restent tout aussi bons que leurs semblables aux allures calibrées et sans travers, les Gueules Cassés réhabilitent ces aliments habituellement jetés par les producteurs pour les vendre moins cher.

Dans un premier temps, ce furent les fruits et les légumes difformes qui ont retrouvé leur place dans les étalages des grandes surfaces, ensuite suivis par des produits artisanaux (chocolats, bonbons, charcuteries…), durant la période des fêtes de fin d'année.

Du petit-déjeuner au plateau de fromages

Depuis le mois d'avril, le collectif récupérant les invendus des producteurs a intégré deux nouvelles familles de produits alimentaires dans ses opérations. Ainsi, le fabricant Sevendays, spécialisé dans la production de nombreux types de céréales pour les marques de distributeur (MDD), s'est associé au concept. 

Ainsi, ce sont cinq types de céréales, dont la couleur ou la forme ne rentrent pas dans les critères des MDD, qui sont désormais commercialisés dans les moyennes et grandes surfaces, notamment dans les magasins Casino et Géant. La ligne est ainsi composée de corn flakes nature ou enrobés ainsi que de gammes enfant, extrudée ou multigrains.

De même, des camemberts au lait cru de Normandie seront vendus, sur le même principe, dans les magasins de la chaîne Carrefour, dans un premier temps, puis dans le reste des enseignes de la grande distribution. 

Il ne faut pas se fier aux apparences

Bien que ces produits n'aient pas l'aspect habituel que l'on s'est habitué à retrouver dans l'emballage, ils ne perdent, en aucun cas, leurs propriétés gustatives et nutritionnelles. Évidemment, ils ne présentent aucun risque pour la santé. Les seules grandes différences restent la forme, la couleur parfois, mais surtout le prix. 

Avec un packaging réduit, ils imitent ceux des marques distributeurs ayant déjà fait l'impasse sur les caractéristiques marketing. Ces articles voient alors leur prix diminuer de 30 %. Moins chers que ceux des grandes marques, dont ils sont issus, ils peuvent parfois être moins chers que les céréales ou fromages des marques de distributeur. Par ailleurs, ce dispositif a également pour objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire, en évitant aux fabricants et aux producteurs de jeter des produits ne répondant pas aux diktats de la grande distribution

* Photo extraite du blog Les Gueules Cassées

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-02-09 09:52:23
Coca Cola Plus, un nouveau coca bon pour la santé ?
Le dernier de la lignée des Coca Cola fait son entrée sur le marché chinois en mars avant peut-être de débarquer en Europe et le géant américain vante déjà les vertus sur la santé de sa nouvelle boisson riche en fibres, zéro calorie et zéro sucre.
2017-01-31 16:38:56
Après le bio et le sans gluten, Picard lance son offre vegan
Estampillées du slogan “Tout bon tout veggie”, 7 nouvelles références vegan sont désormais disponibles chez le géant du surgelé Picard. Des préparations vendues à 3.50 et 3.90 euros.
2017-01-18 15:07:02
Les eaux No & More en exclusivité chez Monoprix
Monoprix va intégrer à son rayon boissons, trois références d’eaux de source aromatisées de la marque anglaise No&More. La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont naturelles, sans sucre, sans colorant et sans conservateur.
2017-01-12 15:22:17
10-Vins, la machine "Nespresso" dédiée au vin
Inspirée des machines automatiques à capsules de café, la 10-Vins distribue du vin au verre dans des conditions de température et d'oxygénation optimales. Le concept a séduit les hôteliers de luxe lors du CES 2017.
Enseignes en relation avec l'article