Les Gueules Cassées s'étendent à d'autres produits de consommation

Article publié le 05/11/2014 - Circuits alternatifs - Alimentation/Boisson

Après avoir réhabilité les fruits et légumes moches, le collectif Les Gueules Cassées s'attaque au reste des produits vendus chez les artisans et en grandes surfaces. Cela concernera les rayons épicerie, charcuterie ou encore les confiseries.

Ils ne répondent pas aux calibrages et aux normes de présentation, mais gardent tout de même leurs qualités nutritionnels. Si ces fruits et légumes amochés étaient jusqu'alors jetés, le collectif de producteurs Les Gueules Cassées leur a offert une seconde vie. Triés, conditionnés et installés aux côtés de leurs homologues calibrés dans les rayons des supermarchés, ils sont vendus avec une réduction de 30%. Après avoir rencontré un succès fou, aussi bien auprès des producteurs, des consommateurs que des grandes surfaces qu'ils ont su convaincre, Les Gueules Cassées devraient s'étendre à d'autres secteurs, dans les prochains mois.

Car les fruits et les légumes ne sont pas les seuls produits de grande consommation concernés par le gaspillage alimentaire. La majorité des secteurs sont touchés, obligés de jeter une partie de leur production. Invité sur RTL, Nicolas Chabannes, fondateur des Gueules Cassées, explique que de nombreux artisans (boulangers, charcutiers, confiseurs...) se sont adressés à l'association proposant leurs propres produits.

« Un boucher de la région de Morteau nous signale par exemple, qu'au moment de la production  si la saucisse fait un centimètre ou deux centimètres de moins, elle ne peut plus rentrer dans l'IGP ».

Car au-delà des calibrages, ce sont les appellations d'origine (AOP, AOC) et les Indications géographiques protégées (IGP) qui obligent les artisans à écarter certains aliments de leur chaîne de production. Aussi, la pomme édentée du collectif va se retrouver collée sur bien d'autres produits, allant des chocolats pas très carrés à la charcuterie trop fumée en passant par des pâtes trop blanches ou des sucreries, comme celles de la confiserie Clavel visibles sur la photo ci-dessus.

Les Gueules Cassées chez les artisans et à l'étranger

De même, les supermarchés ne seront plus les seuls à proposer ces produits en rayon. En effet, l'initiative a déjà séduit les artisans et les commerces de proximité, qui rejoindront les grandes surfaces, dans la liste des revendeurs qui se comptent désormais par centaines. Mais la surprise vient de l'étranger puisque l'initiative est mise en avant dans différents médias influents, aussi bien au Japon, aux Etats-Unis qu'en Suède ou en Espagne. En France, les nouveaux produits étiquetés Quoi ma Gueule ! devraient être vendus chez les artisans et en grandes surfaces, entre 30 et 50% moins cher dès les prochains jours.

* Photo extraite de la page Facebook Les Gueules Cassées : https://www.facebook.com/TerresDAntan

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2016-11-30 11:27:51
naturéO ouvre aujourd'hui son 30ème magasin
Cette chaîne de supermarchés bio originale n'a pas 10 ans et pourtant, elle dépose tranquillement ses points de vente les uns après les autres. En ce mercredi 30 novembre, naturéO inaugure son 30ème magasin à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne.
2016-11-28 11:34:23
La Popote Ambulante d'Intermarché
Depuis le 15 novembre et pour encore trois bonnes semaines, une camionnette orange sillonne les rues de Paris et de sa proche banlieue : c'est la Popote Ambulante d'Intermarché, le tout premier Food Truck du Producteur-Commerçant.
2016-11-24 15:46:37
QuiToque livre des panier-recettes à domicile
Des produits frais et tous les ingrédients nécessaires pour cuisiner des plats équilibrés pour deux ou toute la famille, livrés à domicile chaque semaine. C’est ce que vous propose l’application QuiToque, qui fonctionne partout en France.
2016-11-23 12:14:04
BonApp, le mouvement anti-gaspi Canadien
Au cours de ses études en développement durable à l'HEC de Montréal, Geneviève Rousseau prend brutalement conscience de l'étendue du gaspillage alimentaire et de ses conséquences. Cette révélation est le point de départ de BonApp, sa start-up anti-gaspi.