Préservatifs : la TVA baissée à 5,5% au 1er janvier

Article publié le 02/12/2013 - Santé

Dans une interview donnée au JDD à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, la ministre de la santé a annoncé la baisse de la TVA sur les préservatifs. Au 1er janvier prochain, elle passera donc de 7 à 5,5%.

Interviewée par le JDD à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, Marisol Touraine a exposé les plans du gouvernement sur la question de la prévention et notamment de l'usage du préservatif« La lutte contre le sida doit rester une priorité de santé publique : prévention, dépistage et accompagnement sont nos mots d'ordre. 6 400 nouvelles contaminations ont eu lieu l'an dernier et près de 30 000 personnes ignorent qu'elles sont porteuses du virus»

Aussi, la ministre de la santé a annoncé le lancement aujourd'hui d'une nouvelle campagne d'affichage et la mise en place de bannières sur internet. « Contre le sida, la meilleure défense c'est le préservatif », mais il bon de rappeler qu'il est également la seule barrière contre les maladies sexuellement transmissibles (MST) telles que la syphilis ou l'hépatite B. Plus alarmant, l'institut national de prévention et d'éducation de la santé (inpes) précise dans un communiqué, que le préservatif est quelques peu abandonné par les jeunes. « Si 73% des 18-30 le jugeait tout à fait efficace pour se protéger du VIH en 1992, ils ne sont plus que 59% en 2012 ».

Prévenir en baissant la TVA 

Si ces messages de prévention sont essentiels et ont fortement contribué à mieux informer les différentes parts de la population, il devient nécessaire de travailler sur d'autres solutions. « Le préservatif, c'est vraiment décisif ! A cet égard, le gouvernement veut donner un signal fort : leur prix va diminuer », a expliqué la ministre. Échappant à l'augmentation de la TVA prévue au 1er janvier 2014, les préservatifs la verront même baisser de 7% à 5,5%. 

« Je souhaite que les fabricants jouent le jeu en répercutant cette diminution, l'économie se chiffrera à 10 ou 20 centimes d'euros par boîte. Cela devrait à la fois inciter les jeunes et les moins jeunes à mieux se protéger et favoriser la contraception ».

* Illustration extraite du site de l'inpes : http://www.inpes.sante.fr 

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2017-01-05 16:19:05
FysioPal, le vêtement qui veille à la posture de votre dos
Il y a longtemps, pour garder le dos bien droit, un exercice consistait à marcher avec des livres sur la tête. En 2017, la technologie remplace l'adresse et le sens de l'équilibre : le smart top FysioPal se mettra à vibrer si votre posture est incorrecte.
2017-01-04 11:31:34
Algama : le considérable potentiel alimentaire des microalgues
La population de la planète augmente et, avec elle, les besoins en alimentation. A l'inverse, les ressources de la Terre s'amenuisent. Sans parler de la dégradation de l'environnement. La start-up Algama voit pourtant notre salut dans les microalgues.
2016-12-28 14:23:04
La gueule de bois vue par Ford
En matière de sécurité routière, la fin de l'année est à la fois l'heure des bilans et une occasion supplémentaire de rappeler les mesures de précautions essentielles. Le constructeur automobile Ford y contribue largement, à sa façon.
2016-12-16 17:24:51
Bientôt en libre service, des casques de vélo en papier ?
Diplômée d’une école de design industriel à New York, Isis Shiffer a mis au point un casque de vélo pliable, en papier recyclé et recyclable. Il devrait sortir en 2017 et peut-être se démocratiser dans les stations de vélos en libre-service.