Rien ne se perd. Tout se transforme, même les jeans !

Article publié le 23/06/2015 - Mode - Écoresponsables - Circuits alternatifs

En partenariat avec Le Relais et La Filature du Parc, Bonobo lancera la ligne Rebirth. Collectant et recyclant la fibre des anciens jeans, la marque de prêt-à-porter en crée des nouveaux prochainement commercialisés dans les magasins de l'enseigne.

Donnant une seconde vie aux vêtements en jeans, Bonobo lance la gamme Rebirth (renaissance) faite à partir des vêtements en jeans délaissés et remisés au fond des armoires. Dans la continuité de son opération de collecte des vieux vêtements en jeans, en partenariat avec Le Relais, la marque du groupe Beaumanoir a fait appel aux services de développement des Filatures du Parc. Cette dernière, seule entreprise française à se consacrer au recyclage textile, a été chargée de concevoir des bobines de fil à partir d'anciens jeans.

Pour cela, Bonobo récupère les anciens vêtements des clients en magasins, quelle que soit la marque, en leur offrant des bons d'achat de 5 €. Une fois les bacs de collecte remplis, ils sont récupérés par les équipes de l'association Le Relais pour être triés. Les vêtements encore en très bon état sont redistribués via des circuits sociaux en France et en Afrique. Les autres sont inspectés et découpés afin d'en garder la matière utilisable, qui est transférée aux ateliers des Filatures du Parc. À ce moment-là, le jeans est déconstruit pour retrouver sa forme originelle afin de pouvoir, de nouveau, tisser la fibre textile et la remettre en bobine. Le chemin de la renaissance du jeans se termine enfin dans les usines de Bonobo où de nouveaux pantalons et vestes vont voir le jour, cousus à partir du fil recyclé.

Nommée Rebirth (Renaissance), la gamme sera disponible dans la nouvelle collection automne/hiver 2015 de la marque, dès la fin des soldes. Composée de pantalons et de vestes en jeans pour hommes et femmes, elle sera commercialisée dans la totalité des boutiques Bonobo.

Seuls 15 % des jeans ne sont pas recyclables

Ayant mis l'accent sur l'écologie et le développement durable, Bonobo a créé la Jeans Fondation travaillant sur des projets de revalorisation de cette matière. Sur son site, la marque précise qu'elle travaille depuis 2009 aux côtés de l'entreprise sociale Le Relais, collectant les vêtements à donner dans ses boutiques. Elle indique que, depuis 2 ans, plus de 60 000 jeans ont ainsi pu être récupérés dont 55 % partent au profit des plus démunis, 15 % sont transformés en chiffons et 15 % deviennent des isolants pour les habitations, baptisés METISSE. À terme, seuls 15 % des jeans ne peuvent pas bénéficier d'une seconde vie.

Par ailleurs, les initiatives autour du textile recyclé sont de plus en plus nombreuses. L'année dernière, la marque G-Raw s'associait à la start-up Bionic Yarn pour fabriquer des jeans à partir de plastique recyclé, récupéré dans les océans. 

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-05-19 16:30:09
Primark et la France, une histoire d'amour
Primark est une enseigne irlandaise spécialisée dans la mode low-cost. Possédant environ une dizaine de magasins sur le territoire national, elle emploie aujourd'hui plus de 4000 salariés.
2017-05-15 11:50:45
Spartoo accroît son chiffre d’affaires e-commerce grâce à ses boutiques
L’économie vit une époque où tous les commerçants se tournent vers la vente en ligne. Mais voici un cas rare ; l’exemple d’un pure Player, spécialiste du e-commerce qui se démarque et choisit de faire chemin inverse, en misant sur l’ouverture de magasins.
2017-05-12 13:56:43
Garçons Français mise de plus en plus sur de la vente en boutique
La belle histoire de Garçons Français se situe à contre-pied de la tendance actuelle, et incarne pourtant un destin propre à de nouvelles jeunes marques : passer de la vente en ligne exclusive à une présence physique de plus en plus importante.
2017-05-10 12:04:40
Une fillette écrit à GAP pour demander la fin des rayons séparés
La chaîne de magasins Gap ne l’avait visiblement pas compris, les filles sont des « princes » comme les autres ! Cette erreur de jugement sera bientôt corrigée, grâce à Alice Jacob.