Fermeture de Sephora à 21 heures : les salariés font appel

Article publié le 07/10/2013 - Droit et législation

La justice somme Sephora de fermer sa boutique des Champs-Élysées à 21 heures, à partir du 9 octobre. En réponse à cette décision, les salariés entament une procédure d'appel, défendant l'ouverture du magasin jusqu'à une heure du matin.

Le 23 septembre dernier, Sephora s'est vue interdire par la justice, d'ouvrir sa boutique située sur les Champs-Élysées après 21 heures. Si les membres du Clip-P, le Comité de liaison intersyndicale du commerce de Paris, se disent satisfaits de cette interdiction, les salariés de l'enseigne de cosmétiques ont décidé de faire appel. Une pétition a d'ailleurs été signée par la grande majorité des employés de la boutique parisienne. Ces derniers soutiennent la direction de Sephora et défendent l'ouverture tardive. Pour cause, la firme affirme effectuer 20% de son chiffre d'affaire après 21 heures et applique une majoration de 50% sur le taux appliqué après cet horaire.

De leur côté, les syndicats attaquants souhaitent avant tout éviter une concurrence déloyale entre les enseignes. A titre dissuasif, la société appartenant au groupe LVMH a été condamné à verser 80 000 euros par salarié travaillant après 21 heures, en cas d'infraction constatée. «Nous avons déjà obtenu des décisions identiques sur Apple, sur Uniqlo et nous comptons bien évidemment faire appliquer la loi partout. Car c'est une histoire de concurrence cette affaire et c'est la prime à celui qui déréglemente le premier», explique à l'AFP Karl Ghazi, le secrétaire générale de la CGT commerce de Paris.

En réponse, les salariés de la boutique des Champs-Élysées font appel à cette décision de justice et passeront au tribunal mercredi prochain.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-08-03 15:20:05
Les affichages obligatoires dans l'entreprise
Quelle que soit l'entreprise, certaines mentions doivent être obligatoirement affichées dans son enceinte. Elles concernent, entre autres, la sécurité, le droit du travail, les droits syndicaux et les conventions collectives.
2015-07-01 16:05:29
La durée des contrats d'affiliation ne sera pas plafonnée à 9 ans
Fortement critiqué par bon nombre de coopératives, l'amendement inclus dans la loi Macron prévoyant le plafonnement de la durée des contrats d'affiliation a été supprimé. En revanche, leurs échéances devront être uniformisées.
2015-06-19 16:31:31
Les produits phytosanitaires en vente au comptoir dès 2016
En marge du plan Ecophyto, Ségolène Royal a annoncé l'interdiction de la vente en libre-service de produits à base de glyphosate, dès 2016. Six ans avant leur disparition définitive, le Roundup et ses compères seront donc à cacher derrière le comptoir.
Enseignes en relation avec l'article