La taxe sur la restauration à emporter à 5,5% souhaitée par les chaînes

Article publié le 04/06/2013 - Droit et législation

En janvier 2014, la taxe sur la restauration augmentera sur les produits de consommation immédiate. Toutefois, le collectif Alimentation & Tendances, regroupant différentes chaînes de restauration à emporter, souhaite un remaniement du plan pour 2014.

La taxe sur la restauration est calculée en fonction du mode de consommation des produits vendus, «indépendamment de leur lieu de vente et du type de vente (à emporter, en livraison ou à consommer sur place». Ainsi, si un produit est conditionné de façon à ce qu’il puisse être consommé plus tard, il est taxé à 5,5%. Pour les autres, un taux différent de 7% est appliqué.

Par ailleurs, des membres d’Alimentation & Tendances ont été reçus par des représentants des Ministères du Commerce et du Redressement productif, sur la question de la différenciation entre consommation sur place ou à emporter. En effet, ce collectif rassemble 15 enseignes de vente à emporter comme La Mie Câline, Pomme de Pain, Paul, Pizza Sprint ou Mezzo di Pasta, qui appliquent toutes le taux de 7%.

Ces chaînes de restauration souhaitent que la taxe soit réduite à 5,5% pour les ventes à emporter ou en livraison, avant la mise en vigueur du nouveau plan pour 2014. Au 1er janvier prochain, la taxe sur la restauration sera réévaluée et passera de 5,5% à 5% pour les produits consommables en différé, et de 7 à 10% pour l’alimentation et les boissons à consommer immédiatement.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-08-03 15:20:05
Les affichages obligatoires dans l'entreprise
Quelle que soit l'entreprise, certaines mentions doivent être obligatoirement affichées dans son enceinte. Elles concernent, entre autres, la sécurité, le droit du travail, les droits syndicaux et les conventions collectives.
2015-07-01 16:05:29
La durée des contrats d'affiliation ne sera pas plafonnée à 9 ans
Fortement critiqué par bon nombre de coopératives, l'amendement inclus dans la loi Macron prévoyant le plafonnement de la durée des contrats d'affiliation a été supprimé. En revanche, leurs échéances devront être uniformisées.
2015-06-19 16:31:31
Les produits phytosanitaires en vente au comptoir dès 2016
En marge du plan Ecophyto, Ségolène Royal a annoncé l'interdiction de la vente en libre-service de produits à base de glyphosate, dès 2016. Six ans avant leur disparition définitive, le Roundup et ses compères seront donc à cacher derrière le comptoir.