Le marketing genré/gender marketing : un concept très controversé

Article publié le 12/09/2013 - Marketing

Le marketing genré sépare les articles selon le sexe des clients visés. Au-delà des rayons filles et garçons dans les magasins de jouets, de nouveaux articles pour elle et pour lui ne cessent d’être créer, stimulant la diversité de l’offre produit.

Rose pour les filles, bleu pour les garçons

Les rayons garçon et fille séparés sont un grand classique des magasins de jouets et de vêtements pour enfants et ce, depuis des décennies. Le marketing genré (gender marketing) appelé également marketing sexué, sépare les objets et les destine directement aux personnes selon leur sexe. Ainsi, il est rare de trouver une cuisine dans un rayon pour garçon, ni un camion de pompier dans celui des filles. De même, le rose se déploie sur une bonne partie des articles composant l’offre pour les filles, quand les couleurs se multiplient pour les jeunes hommes. 

Dans la disposition, les produits sont catégorisés et séparés distinctement en s’accordant sur le genre. A la base, cela est réalisé pour faciliter le parcours du client dans sa recherche, mais il s’avère qu’elle cloisonne la clientèle dans un modèle prédéfini. Toutefois, des firmes internationales commencent à faire marche arrière et à gommer progressivement ces séparations. 

Pour elle et pour lui

Suivant cette tendance, les entreprise s’engouffrent dans ce type de techniques et développent des produits spécifiques aux femmes ou aux hommes. Ainsi, des objets du quotidien convenant à différentes personnes dans un ménage, sont sexués de manière à modifier les habitudes d’achat du consommateurs. L’application de ce principe a été adapté à des produits très variés allant du stylo à la brosse à dent, dont les versions homme et femme sont sensés mieux leur correspondre. Quant aux publicités, certaines s’appuient directement sur des clichés sur la différences entre les genres, ce qui attise le débat entre les pro et contre le marketing genré. Le sexisme des campagnes est d’ailleurs souvent mis en lumière par les nombreuses associations, notamment féministes. 

Symbole de la consternation chez les consommateurs, l’avis de la petite Riley (6ans) sur la question, a fait le tour de la planète en expliquant les fondements du marketing genré et ses dérives avec des mots d’enfants.

Par ailleurs, de nombreux articles mis sur le marché s’adressent désormais à une catégorie de personnes définies par leur sexe, leur origine, leur âge ou leur classe social. Aux Etats-Unis, où le marketing genré est roi, des agences de publicité et de communication sont spécialisées dans une catégorie particulière (femmes latino-américaine, ménagère de 50 ans...), poussant le marketing genré à son paroxysme.

 

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2015-05-18 11:42:22
Le gouvernement simplifie la mention Fait Maison
Incluse dans la loi de Consommation, la mention Fait Maison est apparue début juillet, sur les cartes de certains restaurants et boulangeries. Gage de qualité, ses conditions d'application drastiques viennent d'être simplifiées pour les professionnels.
2015-04-10 13:51:50
Éco Popai : le 1er standard d'écoconception pour les PLV
Afin de favoriser la transition vers des produits conçus de manière écologique dans le domaine du marketing, l'association internationale Popai a développé le label Éco Popai, applicable aux PLV et aux objets marketing dans le retail.
2015-02-13 10:48:04
L'accueil et le conseil par téléphone
Aussi importants qu'en boutique, l'accueil et le conseil par téléphone contribuent à l'image d'une marque et à la construction de la relation client. Afin de renseigner au mieux la clientèle, quelques points ne sont pas à négliger.
2014-10-17 12:07:56
Diffuser de la musique libre de droits avec « Mood Mix »
La plateforme « Mood Mix » propose aux commerçants des abonnements, sans engagement, ouvrant l'accès à un catalogue de musique et à des playlists libres de droits. De plus, le service se charge de répondre à toutes les requêtes de la Sacem.