Pharmacie : les médicaments à base de cannabis bientôt autorisés par l'ANSM

Article publié le 10/06/2013 - Droit et législation

Samedi dernier, un décret visant à autoriser la mise sur la marché de médicaments contenant des produits dérivés de cannabis, a été signé. S’ils sont déjà présents dans d’autres pays européens, la France restait jusque là, réfractaire à ces solutions.

Connu pour ses pouvoirs thérapeutiques, le cannabis est utilisés pour soulager les douleurs, lutter contre le manque d’appétit et les vomissements, dans certains traitements liés à la sclérose en plaque ou le sida.

Autorisés dans différents pays d’Europe comme la Hollande, la Grande-Bretagne ou l’Espagne, les traitements médicaux à base de cannabis ou de dérivés restaient jusqu’à samedi dernier, interdits en France. En effet, un décret a été adopté le 8 juin, octroyant le droit à l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), d’autoriser la mise sur le marché de ces produits. Cela lui permettra également «d’autoriser les opérations de fabrication, de transport, d’importation, d’exportation, de détention, d’offre, de cession, d’acquisition», a précisé Marisol Touraine, la Ministre la Santé.

Après que d’autres solutions médicales aient été testées, les patients atteints de maladies graves pourront se procurer ces produits à inhaler, à ingérer ou en spray, prochainement dans les pharmacies. Ces traitements, souvent attendus des patients ont déjà fait leurs preuves dans les pays voisins, et serait une aubaine pour certains patients.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-08-03 15:20:05
Les affichages obligatoires dans l'entreprise
Quelle que soit l'entreprise, certaines mentions doivent être obligatoirement affichées dans son enceinte. Elles concernent, entre autres, la sécurité, le droit du travail, les droits syndicaux et les conventions collectives.
2015-07-01 16:05:29
La durée des contrats d'affiliation ne sera pas plafonnée à 9 ans
Fortement critiqué par bon nombre de coopératives, l'amendement inclus dans la loi Macron prévoyant le plafonnement de la durée des contrats d'affiliation a été supprimé. En revanche, leurs échéances devront être uniformisées.
2015-06-19 16:31:31
Les produits phytosanitaires en vente au comptoir dès 2016
En marge du plan Ecophyto, Ségolène Royal a annoncé l'interdiction de la vente en libre-service de produits à base de glyphosate, dès 2016. Six ans avant leur disparition définitive, le Roundup et ses compères seront donc à cacher derrière le comptoir.