Store-to-web : quand internet complète le magasin physique

Article publié le 17/07/2013 - Marketing - Gestion - E-commerce

Si certains voient le e-commerce comme un frein au développement d’une activité, les pratiques liées au web-o-store et au store-to-web démontrent le contraire. En créant les bonnes connexions entre boutiques physique et virtuelle, le web devient un atout.

Le e-commerce n’est pas un poids pour les boutiques physiques et les pratiques liées aux stratégies web-to-store et store-to-web en sont un bon exemple. 

Désormais, les clients recherchent des informations sur les articles qu’ils souhaitent acheter, le comparent et regardent les avis des consommateurs avant de se déplacer en magasin. Ils peuvent également réserver une prestation ou un produit, le faire livrer en magasin ou encore trouver le revendeur le plus proche. Ces éléments font partie intégrante de la stratégique web-to-store, dans laquelle le client s’appuie sur internet et effectue son achat dans un magasin physique.

A l’inverse, internet devient un outil directement en magasin avec les pratiques du store-to-web. Les prestations numériques viennent se placer en tant que support pour la boutique.

Vendre des produits indisponibles en magasin

Certaines enseignes possèdent un catalogue assez large, dont les articles ne peuvent pas toujours être présentés en magasin, faute d’espace. De même, les réserves des boutiques ne sont généralement pas assez grandes pour contenir tous les produits nécessaires au réassort. C’est ainsi qu’une partie du chiffre d’affaire peut être perdue.

Désormais, de nombreux points de vente intègre une borne connectée au site marchand permettant de consulter le catalogue, les avis clients et les caractéristiques des articles, directement en magasin. De plus, si un article n’est plus disponible en magasin, le conseiller de vente sera en capacité de le commander pour le client, et le faire livrer à son domicile ou en magasin sans frais supplémentaire. La procédure est identique si un article trop volumineux n’est pas commercialisé dans un point de vente. 

Privilégier la relation client

Les services de store-to-web pérennise la relation client. En effet, un visiteur recevant des explications, directement en magasin sur un produit disponible uniquement sur internet, sera tenté de revenir faire ses achats dans cette boutique. Le conseil client, même si celui-ci n’aboutit pas à la vente, est une étape cruciale pour la fidélisation.

Bien que les consommateurs scrutent les articles sur le web, les conseils d’un professionnel qui répond à ses questions est un meilleur argument de vente.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-06-02 12:48:38
Comment et dans quelles conditions éditer une facture ?
Ayant une valeur juridique et comptable, les factures sont soumises à des codes stricts. Devant être archivées et conservées, elles sont obligatoires lors de la vente de certains biens ou services et peuvent faire l'objet d'un contrôle fiscal.
2015-06-01 13:25:17
Réaliser un devis selon les réglementations en vigueur
Avant de fournir un service ou réaliser des travaux, établir un devis est parfois obligatoire. Similaire à une offre de contrat, il détaille les futures prestations et les termes qui engageront les deux parties, une fois le devis signé.
2015-05-18 11:42:22
Le gouvernement simplifie la mention Fait Maison
Incluse dans la loi de Consommation, la mention Fait Maison est apparue début juillet, sur les cartes de certains restaurants et boulangeries. Gage de qualité, ses conditions d'application drastiques viennent d'être simplifiées pour les professionnels.