TruTouch: une machine pour détecter le taux d'alcoolémie au travail

Article publié le 18/09/2013 - Droit et législation - Matériel, logiciel

Pour pallier les risques d'accidents du travail liés à l'alcoolémie, une société américaine a mis au point le TruTouch. Cette machine calcule instantanément le taux d'alcool dans le sang, juste en posant son doigt dessus et sans faire de prélèvements.

Le droit du travail français n'interdit pas la consommation de tous les alcools sur le lieu de travail mais sanctionne l'état d'ivresse. Ainsi, comme le stipule le code du travail « il est interdit à toute personne d'introduire ou de distribuer (…) pour être consommé par le personnel, toutes boissons alcooliques autres que le vin, la bière, le cidre, le poiré, l'hydromel non additionnés d'alcool. (…) Il est interdit de laisser entrer ou séjourner dans les mêmes établissements des personnes en état d'ivresse ».

Pourtant, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) indiquait, en 2011, que près de 20 à 30% des accidents du travail étaient liés à la consommation d'alcool et de drogue.

TruTouch, pour détecter l'ivresse au travail

Aussi, la société américaine TruTouch Technologies a développé une machine permettant de tester instantanément le taux d'alcoolémie des employés, avant leur prise de poste. Commercialisée pour différentes applications, le système s'adapte aux véhicules, qui ne démarreront que si le taux d'alcoolémie calculé est valide. Par ailleurs, la machine peut s'installer également à l'entrée de l'entreprise. Lorsqu'un salarié pose son doigt sur la machine, celle-ci projette une lumière sur la peau et analyse ensuite la lumière réfléchie pour connaître la concentration d'alcool et l'identité de l'utilisateur. Par ailleurs, aucun prélèvement sanguin, salivaire ou d'urine n'est nécessaire au calcul.

Il est à noter que la loi française encadre strictement la vérification du taux d'alcoolémie sur le lieu de travail. En effet, un employeur ne peut contraindre une personne à effectuer un éthylotest, qu'à certaines conditions.

 

* Illustrations extraites du site de TruTouch Technologies : http://tttinc.com 

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-08-03 15:20:05
Les affichages obligatoires dans l'entreprise
Quelle que soit l'entreprise, certaines mentions doivent être obligatoirement affichées dans son enceinte. Elles concernent, entre autres, la sécurité, le droit du travail, les droits syndicaux et les conventions collectives.
2015-07-01 16:05:29
La durée des contrats d'affiliation ne sera pas plafonnée à 9 ans
Fortement critiqué par bon nombre de coopératives, l'amendement inclus dans la loi Macron prévoyant le plafonnement de la durée des contrats d'affiliation a été supprimé. En revanche, leurs échéances devront être uniformisées.
2015-06-19 16:31:31
Les produits phytosanitaires en vente au comptoir dès 2016
En marge du plan Ecophyto, Ségolène Royal a annoncé l'interdiction de la vente en libre-service de produits à base de glyphosate, dès 2016. Six ans avant leur disparition définitive, le Roundup et ses compères seront donc à cacher derrière le comptoir.