Le cartel du yaourt condamné à 192,7 millions d'euros d'amende

Article publié le 17/03/2015 - Tendances Commerciales - Alimentation/Boisson

produits-laitiers-yaourts-beurres-supermarche-caddie Accusées d'entente sur les prix des produits laitiers vendus sous marques distributeurs entre 2006 et 2012, onze entreprises viennent d'être condamnées à des amendes s'élevant à un montant cumulé de 192,7 millions d'euros.

Surnommé le "cartel du yaourt", le groupement de onze entreprises du secteur laitier vient d'être sanctionné par l'Autorité de la concurrence. Accusées de s'être entendues sur le prix des produits laitiers vendus sous marques distributeurs (MDD), elles ont chacune écopée d'une amende dont le montant cumulé s'élève à 192,7 millions. 

Selon le communiqué de l'Autorité de la concurrence, ces sociétés et coopératives laitières se sont régulièrement réunies et téléphonées pour fixer les prix de vente destinés à leurs principaux clients : les grandes et moyennes surfaces (GMS). Ces groupes laitiers s'accordaient également sur le volume de vente accordés à chacun, selon la catégorie de produits. Le communiqué publie également des extraits du "carnet secret", dans lequel le représentant de Yoplait compilait les décisions des membres du cartel. Certaines décisions permettaient d'harmoniser le discours des producteurs pour leurs clients, à savoir les supermarchés.

"Les participants se sont mis d'accord sur l'origine des augmentations de coûts pouvant justifier la hausse auprès de leurs clients «  […] : "augmentation en lait et fromage, "accord sur les grands principes […] lait + 1,5% au trimestre => 3%", "sucre baisse des subventions + canicule", "augmentation des prix des fruits+canicule ". 

192,7 millions d'euros d'amende et 146 millions d'euros d'exonérations

Deux filiales du géant Lactalis, à l'origine des marques Président, Salakis, La Laitière, Bridel ou encore Lanquetot ont été sanctionnées pour un montant total de 60,1 millions d'euros. La société Novandie, appartenant au groupe Andros et produisant entre autres les produits laitiers Bonne Maman et Mamie Nova, a été écopée de 38,3 millions d'euros d'amende.

Toutefois, les onze membres du cartel des produits laitiers n'ont pas tous été condamnés de la même manière. En effet, Yoplait a bénéficié d'une exonération totale de son amende de 44,7 millions d'euros en étant le premier demandeur de clémence. Cette procédure permet à une société incriminée par l'Autorité de la concurrence de réduire ou supprimer la sanction en collaborant à l'enquête. Dans cette affaire, Yoplait a transmis des documents ayant permis de démanteler le cartel. De même, la coopérative Senagral détenue par Senoble et Agrial (Senoble, Oasis) a vu son amende passer de 101,3 à 46 millions d'euros.

* Tableau extrait du site de l'Autorité de la concurrence

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-12-13 11:22:25
La chocolaterie Bonnat ouvre une boutique à Paris
La marque de chocolats Bonnat a procédé à l’ouverture à la mi-octobre 2017 de son premier point de vente à Paris, après avoir obtenu du succès avec ses boutiques à Voiron (dans l’Isère), Lyon et Grenoble.
2017-12-12 09:33:50
Le nouveau concept Aldi testé à Paris et Nice
L’enseigne de discount Aldi, originaire de l’Allemagne, s’est concoctée une stratégie commerciale visant à tester un tout nouveau concept davantage axé sur le qualitatif, en ouvrant simultanément des magasins à Paris et à Nice.
2017-12-11 11:04:50
Rennes : ouverture prochaine d'une boutique Nespresso
L'ouverture de cette boutique de café haut de gamme est prévue lors du premier semestre de l'année 2018. Il s'agira du seul point de vente de la marque en Bretagne.
2017-12-04 13:10:26
La boulangerie Boréa débarque à Fenouillet
L’enseigne Boréa, spécialisée dans la boulangerie pâtisserie, avec une propension pour la naturalité et le bien-être, consolide son réseau dans le sud de la France. Boréa a procédé, le 13 novembre, à l’ouverture d’une nouvelle boutique à Fenouillet.