British American Tobacco condamné pour « publicité illicite en faveur du tabac »

Article publié le 25/09/2013 - Tendances Commerciales - Santé

Le géant British American Tobacco vient d'être condamné par la justice française pour « publicité illicite en faveur du tabac ». Sa campagne publicitaire camouflée venait appuyer la création d'un fond pour la lutte contre la contrefaçon de cigarettes.

Une amende doublée à 100 000 euros

Le groupe British American Tobacco (BAT), le deuxième producteur et distributeur mondial de tabac (Pall Mall, Lucky Strike, Vogue...), vient d'être condamné par le tribunal de Versailles à verser 100 000 euros d'amende pour « publicité illicite en faveur du tabac ou des produits du tabac ». En 2010, BAT France avait lancé une campagne controversée intitulée « Fausse cigarette, vrai risque. Et vous, où achetez-vous vos cigarettes ? ». 

Considérée comme illégale et incitant à la consommation de tabac, l'association Droit des Non-Fumeurs (DNF) avait dénoncé ce slogan et obtenu la condamnation de BAT à une amende de 50 000 euros, en 2012, doublé en appel le 12 septembre. Par ailleurs, le cigarettier doit également verser 20 000 euros de dommages et intérêts à la DNF. Il est à noter que la loi Evin de 1991 interdit « la propagande ou la publicité, direct ou indirect, en faveur du tabac, des produits du tabac ». Toutefois, l'affichage à l'intérieur des bureaux de tabac n'est pas complètement proscrit mais doit obligatoirement comporté les informations de santé.

Une campagne publicitaire camouflée

Affichée dans la presse, dans 28 000 bureaux de tabac et soutenu par certains députés, la campagne visait, de prime abord, à lutter contre la contrefaçon. En 2010, la British American Tobacco se félicitait même de l'accord conclu avec la Commission européenne. Dans un communiqué, le groupe annonçait « une coopération dans plusieurs domaines en vue d'endiguer le commerce illicite de tabac, ainsi qu'un financement des actions par Britsh American Tobacco à hauteur de 200 millions USD (134 millions EUR) sur les 20 prochaines années ».

Sous un apparent message de sensibilisation et de prévention, la firme a tout de même omis d'ajouter sur ces affiches les informations de santé, obligatoires sur tous les supports de communication touchant au tabac. De même, elle n'en est pas à son premier coup de pub camouflé. En 2008 et en 2010, BAT a lancé l'opération dite écologique « Agissons ensemble » en distribuant des cendriers de poche biodégradables sur les plages et les pistes de ski françaises.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-01-05 16:19:05
FysioPal, le vêtement qui veille à la posture de votre dos
Il y a longtemps, pour garder le dos bien droit, un exercice consistait à marcher avec des livres sur la tête. En 2017, la technologie remplace l'adresse et le sens de l'équilibre : le smart top FysioPal se mettra à vibrer si votre posture est incorrecte.
2017-01-04 11:31:34
Algama : le considérable potentiel alimentaire des microalgues
La population de la planète augmente et, avec elle, les besoins en alimentation. A l'inverse, les ressources de la Terre s'amenuisent. Sans parler de la dégradation de l'environnement. La start-up Algama voit pourtant notre salut dans les microalgues.
2016-12-28 14:23:04
La gueule de bois vue par Ford
En matière de sécurité routière, la fin de l'année est à la fois l'heure des bilans et une occasion supplémentaire de rappeler les mesures de précautions essentielles. Le constructeur automobile Ford y contribue largement, à sa façon.
2016-12-16 17:24:51
Bientôt en libre service, des casques de vélo en papier ?
Diplômée d’une école de design industriel à New York, Isis Shiffer a mis au point un casque de vélo pliable, en papier recyclé et recyclable. Il devrait sortir en 2017 et peut-être se démocratiser dans les stations de vélos en libre-service.