Lire davantage pour vivre plus longtemps

Article publié le 18/08/2016 - Santé

Si vous lisez régulièrement, vous augmentez sans le savoir votre espérance de vie. Les résultats d’un sondage mené aux Etats-Unis viennent d’être publiés et révèlent que le secret de la longévité tient peut-être dans un peu de lecture quotidienne.

Le département de Santé Publique de l’université de Yale, aux Etats-Unis, a mené une enquête auprès de plus de 3600 personnes âgées de 50 ans et plus. L’objet de cette étude : "Un chapitre par jour : le lien entre la lecture et la longévité" (A chapter a day: Association of book reading with longevity). Le quotidien britannique The Guardian a pu jeter un œil sur les conclusions de l’enquête, publiées dans l’édition de Septembre du journal Social Science and Medicine : il en ressort que la lecture a une influence sur notre espérance de vie.

Les personnes interrogées dans le cadre de cette étude ont été réparties en trois groupes : celles qui ne lisent pas du tout, celles qui lisent jusqu’à 3h30 par semaine et celles qui lisent plus de 3h30 par semaine. L’un des résultats publiés nous apprend que, dans les 12 ans à venir, les gros et moyens lecteurs réduisaient leur probabilité de décès de respectivement 23 % et 17 %. Lire plus de 3h30 par semaine, soit 30 minutes chaque jour, peut rallonger notre espérance de vie de presque 2 ans. Mais attention : il ne s’agit pas de lire n’importe quoi.

Lire d’accord, mais lire quoi ?

Si lire peut augmenter notre espérance de vie, c’est grâce aux nombreux processus cognitifs qui interviennent lorsque l’on est plongé dans un bouquin. Profondément sollicité par la lecture, le cerveau engrange toutes sortes d’informations, émotions et connexions. Cela lui permet de maintenir et développer ses capacités de concentration, de raisonnement, d’empathie ou d’intelligence émotionnelle. C’est pourquoi lire un roman sera toujours préférable à lire un magazine ou un journal.

Voilà qui donne envie d’en savoir davantage. La lecture a t-elle d’autres bénéfices sur la santé, est-ce qu’un Zola aura le même effet qu’un Stephen King, un ouvrage papier est-il plus "efficace" qu’un e-book… Yale a prévu des analyses plus poussées pour répondre à ces questions. En attendant, une chose est sûre : même si cette enquête a été réalisée auprès de quinquagénaires et au-delà, il n’est jamais ni trop tôt ni trop tard pour commencer à lire. Un petit tour en librairie, chez Cultura ou à la Fnac sera toujours le bienvenu.

Photos : Missmarettaphotography / WikicommonsPediaPress / Wikicommons

Article rédigé par Cécile Lessard
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2017-01-05 16:19:05
FysioPal, le vêtement qui veille à la posture de votre dos
Il y a longtemps, pour garder le dos bien droit, un exercice consistait à marcher avec des livres sur la tête. En 2017, la technologie remplace l'adresse et le sens de l'équilibre : le smart top FysioPal se mettra à vibrer si votre posture est incorrecte.
2017-01-04 11:31:34
Algama : le considérable potentiel alimentaire des microalgues
La population de la planète augmente et, avec elle, les besoins en alimentation. A l'inverse, les ressources de la Terre s'amenuisent. Sans parler de la dégradation de l'environnement. La start-up Algama voit pourtant notre salut dans les microalgues.
2016-12-28 14:23:04
La gueule de bois vue par Ford
En matière de sécurité routière, la fin de l'année est à la fois l'heure des bilans et une occasion supplémentaire de rappeler les mesures de précautions essentielles. Le constructeur automobile Ford y contribue largement, à sa façon.
2016-12-16 17:24:51
Bientôt en libre service, des casques de vélo en papier ?
Diplômée d’une école de design industriel à New York, Isis Shiffer a mis au point un casque de vélo pliable, en papier recyclé et recyclable. Il devrait sortir en 2017 et peut-être se démocratiser dans les stations de vélos en libre-service.
Enseignes en relation avec l'article