Le web-to-store : internet au service des magasins

Article publié le 05/07/2013 - Marketing - Gestion - E-commerce

La majorité des clients comparent et visualisent les produits sur le web avant de se déplacer en magasin. Aussi, les dispositifs découlant du web-to-store viennent en support aux boutiques physiques, tout en répondant aux nouvelles exigences des clients.

Le web-to-store est une tendance marketing visant à donner aux consommateurs des outils pour les aider à choisir avant de se diriger vers le magasin physique. Ainsi, le web devient un facteur de développement de la clientèle pour le magasin physique.

Localiser, visualiser, comparer 

La majorité des français recherchent sur internet les produits qu’ils souhaitent acheter. Ils peuvent ainsi comparer les prix, prendre le temps de choisir à n’importe quelle heure et trouver un points de vente et ses informations (adresse, horaires, services...). Dans ce cas de figure, le web vient en aide au magasin, en lui permettant d’être visible, géolocalisé et accessible en dehors de ses horaires d’ouverture.

De même, l’accès aux informations sur les produits ou les services depuis un site internet est un avantage indéniable pour le client. On y retrouve souvent les avis clients, les caractéristiques techniques du produit ou les opérations commerciales en cours. D’ailleurs, de nombreux sites de couponing référencent les coupons de réductions à utiliser en magasin, poussant le client à se déplacer pour profiter de l’offre.

De plus, l’un des services de plus en plus développé par les enseignes, est la possibilité de réserver ou de commander sur internet, puis de retirer la commande en boutique. Pour les commerçants, cela à ses avantages dans la gestion des stocks.

Les boutiques sont loin d’être délaissées

Par ailleurs, le passage en magasin reste très imprégné. En effet, plusieurs facteurs poussent les consommateurs à effectuer ou à finaliser leurs achats dans les points de vente. Tout d’abord, le besoin de toucher les produits pour être sûr de son achat. Dans certains secteurs comme le textile ou les cosmétiques, l’essayage est un facteur important du déplacement en boutique. De même, lors du passage en boutique, le client repart avec la satisfaction d’emmener directement son produit avec lui. Les délais et les frais de livraison réfrènent encore beaucoup de consommateurs.

D’autre part, la machine ne transmet pas encore la chaleur humaine et le shopping reste un plaisir et un moment de détente, à certains moments. Les conseils d’une personne qualifiée et connaissant les produits ne sont pas à négliger, et les enseignes renforcent de plus en plus la formation de leurs employés. 

Avec le web-to-store, internet n’est pas un frein pour les boutique mais un créateur de trafic et de chiffre d’affaire.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-06-02 12:48:38
Comment et dans quelles conditions éditer une facture ?
Ayant une valeur juridique et comptable, les factures sont soumises à des codes stricts. Devant être archivées et conservées, elles sont obligatoires lors de la vente de certains biens ou services et peuvent faire l'objet d'un contrôle fiscal.
2015-06-01 13:25:17
Réaliser un devis selon les réglementations en vigueur
Avant de fournir un service ou réaliser des travaux, établir un devis est parfois obligatoire. Similaire à une offre de contrat, il détaille les futures prestations et les termes qui engageront les deux parties, une fois le devis signé.
2015-05-18 11:42:22
Le gouvernement simplifie la mention Fait Maison
Incluse dans la loi de Consommation, la mention Fait Maison est apparue début juillet, sur les cartes de certains restaurants et boulangeries. Gage de qualité, ses conditions d'application drastiques viennent d'être simplifiées pour les professionnels.