Cartes bancaires sans contact : payer sans composer de code secret

Cartes bancaires sans contact : payer sans composer de code secret


High-Tech Tendances Commerciales

La nouvelle génération de cartes bancaires s’est équipée de la technologie RFID. Aussi, les cartes de paiement dites sans contact permettent de régler de petits achats sans composer de code secret, mais pas sans risque pour le client.

Depuis 2012, les cartes bancaires sans contact ont commencé à faire leur apparition en France. Cette nouvelle génération de cartes équipées de la technologie NFC permet aux clients de régler leurs achats sans l’insérer dans le terminal, ni composer son code secret. Si ce dispositif avantage aussi bien le commerçant et le porteur en réduisant les manipulations, des failles de sécurité sont toujours pointées du doigt.

Des achats simplifiés

Le système de la carte bancaire sans contact réduit les étapes et l’attente pour un paiement. En effet, plus besoin d’insérer sa carte, d’attendre pour composer son code secret puis de l’effectuer, un simple passage de la carte sur le boîtier enclenchera le paiement. Par ailleurs, certaines banques proposent un service compatible avec une application mobile, relayée par une carte microSD insérée dans le smartphone. Celle-ci offre alors la possibilité de transformer son téléphone portable en carte bancaire et de la remplacer, lors du passage sur le terminal. 

En revanche, seuls les paiements ne dépassant pas 20 euros peuvent être effectués. La majorité des établissements bancaires limitent le montant total des paiements. Par exemple, tous les 80 euros d’achats avec le système sans contact, le client doit obligatoirement composer normalement son code secret. Tout comme le système Monéo, le sans contact vise également à remplacer le porte-monnaie pour les petits achats quotidiens (café, pain, stationnement...).

Si ce service est de plus en plus inclus directement dans les fonctionnalités des nouvelles cartes bancaires, le client a toutefois le droit de le refuser et d’en faire part à son conseiller afin qu’il soit désactivé.

Technologie NFC et récupération de données

Derrière le sigle NFC se cache la communication en champ proche (Near Field Communication), autrement dit la communication sans fil à courte portée. Un objet équipé de la technologie NFC (portable, carte, tablette tactile...) est en capacité d’envoyer et de recevoir des informations via un autre périphérique NFC. En revanche, les deux doivent être à quelques centimètres seulement l’un de l’autre.

Déjà grandement utilisé dans différents domaines comme les transports (validation des cartes d’abonnés à la borne, achat de billet, paiement d’autoroute...), son utilisation dans le domaine bancaire n’est pas sans risque. Dans un rapport, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) indique que les tests réalisés en 2012 «ont permis de constater qu’il était possible de lire, avec un lecteur NFC (...) indépendant ou intégré à un Smartphone standard, le nom du porteur, la liste des transactions réalisées, ainsi que le numéro de la carte et sa date d’expiration».

Depuis fin 2012, le nom du porteur n’est plus accessible et l’historique des paiements ne le sera plus sur les nouveaux modèles de cartes bancaires déployées fin 2013.

 

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Retrouver ses objets n’importe où avec le capteur Tile et son application

Retrouver ses objets n’importe où avec le capteur Tile et son application

Qui n’a jamais cherché désespérément ses clés ou son portefeuille dans toute la maison, en maudissant leur discrétion ? Pour tous les autres, Tile est un carré qui se fixe à n’importe quel objet et envoie un signal pour être détecté.

  • High-Tech
  • Sports & Loisirs
Pepper est prêt pour son premier jour chez Kiabi

Pepper est prêt pour son premier jour chez Kiabi

Mais qui est Pepper ? Il est blanc, pas très grand, avec de grands yeux et de grandes oreilles… Une description qui conviendrait à un lapin, s’il ne s’agissait en fait d’un robot. Oui, Pepper est le robot malicieux qui vous accueillera bientôt chez Kiabi.

  • High-Tech
Liftware : la cuillère contre les tremblements de Parkinson

Liftware : la cuillère contre les tremblements de Parkinson

La société Lift labs vient de mettre au point une cuillère compensant en partie les tremblements dus à des maladies telles que Parkinson. Celle-ci détecte l'instabilité de la main et agit en complément afin que le contenu reste en place.

  • High-Tech
  • Santé
  • Insolite
L'expansion fulgurante de l'enseigne Clopinette

L'expansion fulgurante de l'enseigne Clopinette

La fameuse cigarette électronique vendue partout en France, c'est l'enseigne Clopinette qui était la première à se lancer dans sa distribution sur l'ensemble du territoire.

  • High-Tech
Cartes bancaires sans contact : payer sans composer de code secret