S-Money, une application qui fonctionne comme un portefeuille

Article publié le 10/07/2012 - Services - High-Tech

vignette-s-money A l'initiative de BPCE (Banque Populaire et Caisse d'Epargne), S-Money n'est ni plus ni moins qu'un portefeuille mobile. Son fonctionnement est relativement simple. L'utilisateur doit télécharger l'application (disponible pour iOS et Android, et bientôt p

A l'initiative de BPCE (Banque Populaire et Caisse d'Epargne), S-Money n'est ni plus ni moins qu'un portefeuille mobile. Son fonctionnement est relativement simple. L'utilisateur doit télécharger l'application (disponible pour iOS et Android, et bientôt pour Windows Phone) puis créditer son compte S-Money à partir de son compte bancaire. Il peut dès lors régler des achats dans des  magasins de proximité et des sites e-commerce (partenaires S-Money uniquement). Mais ce n'est pas tout, il sera en effet possible d'effectuer des transactions entre particuliers (les deux devant néanmoins disposer de l'application).
 
L'application se démarque cependant de la concurrence (Kwixo notamment) par le caractère instantané des transactions effectuées. Ainsi il est possible d'effectuer un transfert de fond et d'utiliser la somme transférée dans la foulée. L'application est en outre sécurisée par un code à 6 chiffres que les utilisateurs doivent saisir pour accéder à l'application ainsi que pour confirmer des transactions. De plus le compte ne peut être débiteur et les transactions sont limitées à un montant de 1500 € pour les opérations avec des professionnels, et à 500 € pour les opérations entre particuliers.
 
S-Money proposera, en outre, un relais d'informations entre les commerçants et les particuliers. Sous réserve d'acceptation de ces derniers, les professionnels pourront envoyer des notifications  afin de signaler leur présence dans un endroit, distribuer des coupons de réduction ou encore informer les particuliers sur les horaires d'ouverture du magasin.
 
L'application sera disponible pour les particuliers sans distinction d'appartenance à une banque précise et le service sera gratuit pour eux. En effet, les commerçants partenaires devront s'acquitter d'une commission dont le taux est encore inconnu sur chaque transaction. Il semblerait néanmoins que ce taux soit dégressif en fonction du nombre de transactions effectuées. 
 
La plateforme, dont l'investissement technique a été d'environ 3 millions d'€ sera lancée en exclusivité dans quatre villes (Toulouse, Rennes, Nantes et Bordeaux) avant un déploiement national prévu pour le début de l'année 2013.
Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2018-01-19 11:00:39
Cash Express s’implante en Bretagne et dans le Grand Est
Depuis sa création en 2001, l'enseigne Cash Express ne cesse de prendre de l'ampleur.
2018-01-16 10:54:28
Nouvelle implantation du magasin Cobra à Paris
Cobra est une enseigne qui a assise sa réputation sur son indéniable savoir-faire dans le domaine de l'audio et de la vidéo. Pour ce faire, la marque sélectionne des produits issus de la dernière génération, à la pointe de la technologie.
2018-01-15 11:03:00
Un magasin BUT débarque à Vitré
L'information est rendue publique en décembre 2017 et le permis de construire est affiché en lieu et place du futur bâtiment qui sortira de terre dans le courant de l'année 2018.
2017-12-12 09:44:45
Le leader high-tech LDLC ouvre un nouveau magasin à Chambéry
Le distributeur de high-tech LDLC était initialement un pure player de l'internet, à la seule exception d'un show room sur le site de son siège social à Lyon.
Enseignes en relation avec l'article