Choisir un cartable ou un sac à dos pour la rentrée des classes

Article publié le 07/08/2013 - Sports & Loisirs

A chaque âge son cartable ! Objet caractéristique de l’apprentissage de la primaire au lycée, le cartable prend bien des formes durant la scolarité. Sac à dos, besace, cartable à roulettes ou sans, il doit avant tout être un contenant adapté.

Le cartable tient une place particulière dans les achats de fournitures scolaires, à la rentrée des classes. Suivant l’enfant de la maison à l’école, il est le lien entre la sphère scolaire et la sphère privée. Par ailleurs, il devient également un objet particulier qu’il garde durant plusieurs années et auquel il s’attache. Toutefois, il doit rester adapté à chaque âge et au niveau scolaire. En effet, le matériel transporté par un enfant en CP est loin d’être le même qu’en seconde. Aussi, quelques caractéristiques sont à prendre en compte avant d’acheter un sac pour la rentrée.

Tout petit et facultatif à la maternelle

Jusqu’au CP, l’achat d’un cartable n’est pas nécessaire. Un petit sac à dos fera l’affaire, ne contenant que le précieux doudou, un goûter, des documents à retourner et parfois quelques vêtements de rechange. Il peut être le même que le sac à dos de sortie ou de voyage. Il est préférable de choisir un modèle ne dépassant pas la largeur de l’enfant. Ensuite, il suffit de laisser libre-court à son imagination et à celle des tout-petits pour trouver un modèle ludique et coloré, qui l’accompagnera jusqu’au primaire.

Au primaire : cartable avec ou sans roulettes ?

Jusqu’en CM1, peu de paramètres sont à vérifier sur les cartables. Il est conseillé d’opter pour un modèle ayant des bretelles réglables et dont la largeur ne dépasse pas celle de l’enfant. Etant donné qu’il ne contiendra que très peu de cahiers, l’ergonomie peut laisser la place à la fantaisie dans le choix de ce sac. D’autant plus qu’il représente le premier cartable de la vie scolaire.

Toutefois, dès le CM1 il commence à s’alourdir et il est indispensable de penser au poids porté par les enfants. C’est ainsi que sont apparus les « cartables trolley», autrement dit à roulettes pour éviter le port de charge par les plus jeunes. Mais à cet âge, le plaisir de tracter son cartable dans une folle course met à rude épreuve la résistance de ce type de bagage. De plus, les lanières ont tendance à trainer avec les roulettes dans toutes les matières traversées. Au vu des tâches laissées sur les vêtements quand le sac est remis sur le dos, certains fabricants ont développé des bretelles rétractables. Si les cartables à roulettes diminuent le port de charge, il n’en oblige pas moins l’enfant à quelques peu se pencher pour le tirer.

Dans le cas des cartables classiques, il est préférable de privilégier un équipement doté d’un renforcement dans le dos et les lanières. Par ailleurs, un espace suffisant pour ranger toutes les affaires ainsi qu’une poche séparée seront les bienvenus.

Collège, lycée : un choix affirmé

En grandissant, le choix du cartable revient majoritairement au jeune. Le cartable est vite échangé contre un sac à dos ou une besace. Quelque soit la forme choisie, une grande contenance est primordiale étant donné le nombre de cahiers et de livres nécessaires dès l’arrivée au lycée. De même, choisir un sac avec un renforcement dorsale n’oblige pas à faire l’impasse sur l’esthétique.

Dans tous les cas, que ce soit les petits sacs en maternelle ou les besaces au lycée, il est préférable de choisir des matières imperméables. Les cahiers seront alors protégés des intempéries. De même, ces cartables seront malmenés et jetés à terre tout au long de l’année, il est donc conseillé de prendre un modèle renforcé au-dessous.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2016-11-08 10:01:32
Adidas recycle les déchets des océans pour en faire des baskets
En association avec la fondation Parley for the oceans, la marque allemande Adidas lance une collection de chaussures de sport écolo, fabriquées à partir des déchets plastiques collectés dans les océans.
2016-11-04 08:55:02
5e édition du Salon Made In France
Le savoir-faire français sera à l’honneur les 18, 19 et 20 novembre 2016 au Parc des expositions de la porte de Versailles. Pour cette 5ème édition du MIF EXPO, les organisateurs accueillent plus de 450 exposants et s’attendent à une reccord d’affluence.
2016-10-10 11:30:37
Lassé des lacets ? Voici les Hickies, le nouage 2.0
Il est difficile d'imaginer ces petits bouts de caoutchouc multicolore remplacer nos bons vieux lacets et pourtant, la première version des Hickies a remporté un tel succès que leurs concepteurs viennent de mettre une version 2.0 en route.
2016-09-06 16:29:19
Lopifit : le vélo qui roule en marchant
À mi-chemin entre la trottinette, le vélo électrique et le tapis de course, Lopifit est un moyen de transport étonnant qui permet de marcher à plus de 20km/heure sans effort tout en se déplaçant comme à vélo.