Quand Courrèges rencontre La Redoute

Article publié le 23/05/2013 - Mode

La Redoute vient de signer un nouveau partenariat dans le monde de la mode, avec la maison de couture parisienne Courrèges. Pour la collection automne/hiver, les deux marques s’associent sous le signe des 60’s.

Après avoir travaillé avec Inès de la Fressage l’année dernière, La Redoute bouscule encore une fois le monde de la mode. La maison de couture Courrèges a créé une collection capsule, que les clientes pourront retrouver sur le catalogue de vente par correspondance et en boutique La Redoute. 

Ces éditions limitées dans la collection automne/hiver, seront placées sous le signe des sixties à prix doux, avec des pièces variant entre 39 et 299 euros

* Illustrations extraites de la page Facebook de La Redoute : https://www.facebook.com/laredoute

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2016-12-01 12:00:23
Les magasins Mim en difficulté
C’est officiel, le tribunal de Bobigny a accepté de placer en redressement judiciaire, l’enseigne de prêt-à-porter Mim, afin de sauvegarder l'activité et l'emploi du groupe qui présente un bilan économique dans le rouge.
2016-11-04 08:55:02
5e édition du Salon Made In France
Le savoir-faire français sera à l’honneur les 18, 19 et 20 novembre 2016 au Parc des expositions de la porte de Versailles. Pour cette 5ème édition du MIF EXPO, les organisateurs accueillent plus de 450 exposants et s’attendent à une reccord d’affluence.
2016-10-28 09:23:17
Dr. Martens lance ses chaussures vegan
Pour satisfaire les adeptes du véganisme de plus en plus nombreux, la marque anglaise vient d’intégrer dans sa collection, deux modèles de Doc Martens conçus non plus en cuir animal, mais en matière synthétique.
2016-10-25 09:29:31
Mim présente sa collection sweats d’automne
Le sweat n’est plus réservé aux sportifs et se décline dans toutes les couleurs et les textures en affichant des imprimés fantaisie ou des messages personnalisés. Pour sa nouvelle collection, Mim donne l’embarras du choix en lançant son bar à sweats.