Le secteur du luxe visé par la taxe chinoise sur la consommation

Article publié le 02/09/2013 - Droit et législation

Après des scandales financiers concernant les dépenses des officiels, le gouvernement prend des mesures radicales envers certains secteurs, tel que celui du luxe. Si les montres sont déjà taxées à 20 %, la liste des produits devraient s’allonger.

La taxe sur la consommation mise en place en Chine devrait prochainement touchée le secteur du luxe dans sa globalité. En effet, suite aux scandales financiers concernant les dépenses des dirigeants et des officiels, le gouvernement souhaite restaurer un climat de confiance et freiner l’affichage à outrance des signes de richesse. Pour cela, la liste des produits touchés par ce genre de droit d’assise ne cesse de s’allonger.

Si les montres de luxe sont déjà taxées à hauteur de 20 %, cette fiscalité devrait s’étendre au secteur du luxe en général, poussant les chinois à effectuer leurs achats à l’étranger. L’année dernière, ils étaient près de 20 % à acheter leurs articles en dehors de la Chine. En 2014, ils devraient être plus d’un tiers.

D’autres domaines tels que la restauration ou l’automobile haut-de-gamme sont également concernés par cette réforme, ainsi que les produits ayant un impact nocif sur l’environnement. Quant aux conséquences, elles se ressentent jusqu’en Europe avec une baisse de chiffre d’affaire de certaines entreprises implantées en Asie, à l’image du groupe Pernod Ricard qui a perdu de la vitesse «et particulièrement en Chine»

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-08-03 15:20:05
Les affichages obligatoires dans l'entreprise
Quelle que soit l'entreprise, certaines mentions doivent être obligatoirement affichées dans son enceinte. Elles concernent, entre autres, la sécurité, le droit du travail, les droits syndicaux et les conventions collectives.
2015-07-01 16:05:29
La durée des contrats d'affiliation ne sera pas plafonnée à 9 ans
Fortement critiqué par bon nombre de coopératives, l'amendement inclus dans la loi Macron prévoyant le plafonnement de la durée des contrats d'affiliation a été supprimé. En revanche, leurs échéances devront être uniformisées.
2015-06-19 16:31:31
Les produits phytosanitaires en vente au comptoir dès 2016
En marge du plan Ecophyto, Ségolène Royal a annoncé l'interdiction de la vente en libre-service de produits à base de glyphosate, dès 2016. Six ans avant leur disparition définitive, le Roundup et ses compères seront donc à cacher derrière le comptoir.