Vers une amélioration de la logistique dans le transport de marchandises parisien

Article publié le 07/06/2013 - Droit et législation - Gestion

En partenariat avec 80 entreprises, les élus du Conseil de Paris signeront une charte visant à améliorer le transport de marchandises à Paris et à diminuer les nuisances environnementales et auditives pour les riverains.

Avec l’essor du e-commerce, le nombre de livraisons, dans Paris et ses environs, s’est nettement intensifié. En effet, ce canal commercial augmente celles-ci de 20 à 30% an par. Par ailleurs, ce ne sont pas moins de 90% des marchandises qui sont transportées par voie routière, soit plus de 32 millions de tonnes. Or ceci contribue fortement aux émissions de gaz à effet de serre, ce qui inquiète les particuliers.

La charte, qui sera signée lundi prochain par les élus du Conseil de Paris, présentera des propositions d’amélioration du trafic commercial parisien. 80 entreprises dont Carrefour et Casino s’engageront elles-aussi à mettre en place, ces solutions environnementales et logistiques.

Diminuer les nuisances sonores et les émissions de gaz

Parmi ces dernières, la diminution du trafic routier est au coeur des problématiques. Aussi, il a été proposé d’augmenter le volume des marchandises transportées par voie fluviale. La création d’«hôtels logistiques» dans la capitale permettrait de stocker les arrivages extérieurs, de plus petits véhicules prenant ensuite le relais pour la distribution. 

D’autre part, Paris s’engage de plus en plus dans les énergies vertes. D’ici 2017, la ville s’est engagée à diminuer de moitié le nombre de véhicules diesel, pour les trajets du dernier circuit de livraison. Les véhicules électriques devraient pas à pas les remplacer pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Des livraisons nocturnes et silencieuses amèneraient, quant à elles, une réduction conséquente des nuisances sonores pour les riverains. 

Avec l’éco-taxe poids lourds, le gouvernement a déjà démontré sa volonté de réformer le transport de marchandises par voie routière. Celle-ci entrera en vigueur le 1er octobre prochain.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2015-09-08 17:13:36
Procéder au rappel d'un produit alimentaire
Lorsqu'un produit est dangereux ou susceptible de l'être pour la santé des consommateurs, certaines mesures sont à mettre en place comme son retrait ou son rappel. Mais doit-on alerter la DGCCRF ou s'en charger soi-même ?
2015-08-03 15:20:05
Les affichages obligatoires dans l'entreprise
Quelle que soit l'entreprise, certaines mentions doivent être obligatoirement affichées dans son enceinte. Elles concernent, entre autres, la sécurité, le droit du travail, les droits syndicaux et les conventions collectives.
2015-07-01 16:05:29
La durée des contrats d'affiliation ne sera pas plafonnée à 9 ans
Fortement critiqué par bon nombre de coopératives, l'amendement inclus dans la loi Macron prévoyant le plafonnement de la durée des contrats d'affiliation a été supprimé. En revanche, leurs échéances devront être uniformisées.
2015-06-19 16:31:31
Les produits phytosanitaires en vente au comptoir dès 2016
En marge du plan Ecophyto, Ségolène Royal a annoncé l'interdiction de la vente en libre-service de produits à base de glyphosate, dès 2016. Six ans avant leur disparition définitive, le Roundup et ses compères seront donc à cacher derrière le comptoir.