Cosmétiques bio : Inauguration de la première boutique La Maison Berthe Guilhem

Article publié le 14/06/2018 - Beauté

logo_guilhem Une première boutique a été inaugurée par la Maison Berthe Guilhem, spécialisée dans les cosmétiques bio. L’ouverture s’est déroulée le 3 mai 2018 à Toulouse. Voici des détails de ces développements commerciaux.

Sous une bonne étoile

Le projet a été piloté par le travail acharné déployé par Marc Gillet et Jean-Luc Delbès, les petits-fils de Berthe Guilhem, la fondatrice de l’entreprise. Ce duo d’entrepreneurs aguerris est à l’origine de produits de cosmétiques bio à base de lait de chèvre

Tout comme sa grand-mère, intuitif, créatif et sensible, Marc Gillet a observé que la fontaine situé juste en face de la nouvelle boutique s’est mise à fonctionner le jour de l’ouverture de sa boutique… signe que les étoiles s’alignent pour attirer le succès ! 

Les gestionnaires ont décidé d’accorder à leurs produits leur propre vitrine. Implantée place de la Trinité, à Toulouse, la nouvelle boutique dispose de 35 mètres carrés de superficie. Cet espace commercial aux murs blancs garnis d’étagères de bois constitue un lieu idéal pour mettre les produits en valeur. Il s’y dégage des effluves de la gamme complète de produits bio, notamment des odeurs de lavande, orange, verveine, etc. 

Qu’il s’agisse des fameux savons, de laits corporels, shampoings, baumes, gommages, huiles, les Toulousains s’en donneront à cœur joie de se procurer ces produits. 

Rien n’a été laissé au hasard : les entrepreneurs de la Maison Berthe Guilhem ont soigneusement planifié chaque détail du service à la clientèle, des soins aux relations humaines. 

Un savoir-faire transmis de génération en génération

Animés d’autant de passion et de conviction que leur grand-mère Berthe, les petits-fils et leurs familles s’appliquent à préserver le savoir-faire et l’identité artisanale de l’entreprise, dans le respect des utilisateurs, et sans compromis de l’environnement. 

Ce qui les distingue est leur attitude écologique exemplaire, qui se décline dans chacun de leurs gestes. Des soins particuliers sont apportés à la collecte du lait, de même qu’à chacune des étapes de la formulation des produits. Contrastant largement dans un marché qui s’est fortement industrialisé, la fabrication artisanale de La Maison Berthe Guilhem s’effectue dans un laboratoire de taille humaine intégrant la pointe du progrès. Ce qui donne lieu à des produits biologiques performants et efficaces.

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2018-11-20 11:33:48
Le géant du commerce électronique Amazon va avoir pignon sur rue à l’occasion du Black Friday
Les courses effrénées sur les plateformes de vente en ligne auront lieu le 23 novembre prochain. La raison ? Un événement très attendu par les consommateurs : le Black Friday.
2018-10-22 09:45:02
La boutique éphémère Etat Pur s'implante au coeur de la gare Saint-Lazare
À compter du 16 octobre 2018 jusqu’au 30 janvier 2019, Parisiens et voyageurs empruntant la gare Saint-Lazare, implantée dans le 8e arrondissement de Paris, seront en mesure de découvrir la boutique éphémère Etat Pur. Voici des détails à cet effet.
2018-09-13 09:37:53
L'enseigne bio « La Vie Claire » est de retour dans le Jura !
Une grande nouvelle pour le monde du bio, qui s'agrandit de plus en plus. En effet, de plus en plus de personnes adoptent ce mode de vie, qui est plus sain et meilleur. La Vie Claire est un réseau de magasins bio qui commercialise dans tous le pays.
2018-08-01 12:28:03
Yves Rocher : une enseigne respectueuse de l'environnement
Créée en 1959, la marque Yves Rocher est devenue un incontournable dans l'hexagone. Forte de son dynamisme et de son sens de l'innovation, elle a su passer les modes et les tendances et continue à satisfaire les femmes grâce à la variété de ses gammes.
2018-06-26 09:07:45
Rue Saint-Honoré : c'est le retour de la boutique Roger & Gallet
Experte en bien-être et en parfum, la célèbre maison française a ouvert son premier point de vente rue Saint-Honoré ... en 1867 !