La consommation collaborative séduit les français


Article publié le vendredi 3 mai 2013


La multiplicité des solutions de covoiturage et la création croissante d’AMAP sont de bons exemples de l’engouement des français pour les pratiques de consommation collaborative. Pour les analyser un sondage IPSOS a été réalisé.

L’échange et la vente entre particuliers en première place

En janvier dernier, l’étude Ipsos «Les Français et les pratiques collaboratives» a été publiée en collaboration avec l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). Les 4500, l’observatoire des modes de vie et de consommation, ont traité le sujet auprès de 4500 personnes âgées de 15 à 75 ans, afin de se baser sur des données concrètes.

On y découvre les 6 catégories de pratiques collaboratives les plus prisées des français : les achats groupés, la vente et l’échange de biens entre particuliers, la location de biens, le covoiturage et l’adhésion à une AMAP

Ainsi, on peut observer que la redistribution de biens à d’autres particuliers reste la pratique collaborative la plus répandue, avec 63% des pratiquants. Les 25-55 ans, en couple avec enfants sont les utilisateurs les plus courants. Quand aux adhésions à une AMAP, elles sont surreprésentées chez les femmes actives de 25-55 ans vivant en milieu urbain.

Un potentiel de croissance dans les prochaines années

En effet, les consommateurs sont de plus en plus soucieux de pérenniser leurs produits et de rentabiliser, si possible, leurs achats. L’argument écologique est indéniable et reste important dans les démarches collaboratives. «Dans leur nouvelle conception de la société de consommation, les consommateurs collaboratifs ont la volonté de reprendre le contrôle de la consommation». Ces solutions sont souvent synonymes de rencontre et découverte, des caractéristiques que les français sont de plus en plus nombreux à rechercher.

La constante croissance de ces modes de consommation se retrouvent dans les chiffres. Par exemple, les adhésions à une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ne représentent que 6% des pratiques collaboratives effectuées par les participants de l’étude. Toutefois, 38% des personnes interrogées se disent être potentiellement intéressées. De la même manière, la vente de produits entre particuliers via des sites d’annonces en ligne a déjà séduit 52% des français (21% d’individus intéressés). Aussi, les plateformes telles que Le Bon Coin ont encore de beaux jours devant elles.

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Pendant les soldes Brandalley livre en express

Article publié le 15/06/2012

Pendant les soldes Brandalley livre en express

Primé il y a quelques mois pour sa logistique, Brandalley innove pour le lancement des soldes. L'enseigne proposera donc à partir du 27 juin, jour d'ouverture des soldes d'été, un système de livraison express valable durant toute la période. Ainsi toute c

BioCouture, des vêtements compostables en cellulose bactérienne

Article publié le 23/05/2016

BioCouture, des vêtements compostables en cellulose bactérienne

Avec BioCouture, la styliste Suzanne Lee entend révolutionner l'industrie textile en créant des vêtements naturels et compostables fabriqués à partir d'une fibre d'origine, non pas végétale ou animale, mais bactérienne.

Les nouvelles habitudes d'achat des français

Article publié le 08/06/2012

Les nouvelles habitudes d'achat des français

L' « omniretail » a modifié la façon d'acheter des français. C'est ce qui ressort de l'étude effectuée par CA Com et Ipsos.

Nouvelle implantation boulevard Sebastopol pour Les Fournils de France

Article publié le 02/03/2018

Nouvelle implantation boulevard Sebastopol pour Les Fournils de France

L’enseigne spécialisée en boulangerie, Les Fournils de France, a inauguré un nouveau point de vente dans le 4e arrondissement parisien. Il s’agit d’un emplacement stratégique, situé au cœur de la capitale.

La consommation collaborative séduit les français