Label V : la certification de référence pour végétarien et vegan


Article publié le mardi 30 août 2016


Créé en 1996 par l’Union végétarienne européenne et déjà effectif dans plusieurs pays d’Europe, le Label V, qui certifie qu’un produit ne contient aucun ingrédient d’origine animale, devrait se démocratiser en France.

Après la série de scandales sanitaires et de reportages montrant la cruauté dont sont victimes les animaux d’élevage, les pratiques alimentaires des Français se modifient. Nombreux sont ceux qui se tournent davantage vers les aliments bio et les produits végétariens. Quand les plus modérés adoptent le flexitarisme (consommation occasionnelle de viande), les plus radicaux se tournent vers un mode de vie vegan, refusant toute consommation de produits issus d’animaux ou de leur exploitation.

Pour les consommateurs c’est une nouvelle qui devrait faciliter leur quotidien, en particulier lorsqu’ils font leurs courses. Apposés sur les emballages des produits, le Label V permettra un gain de temps aux clients qui identifiera d’un coup d’oeil, les références végétariennes, végétaliennes ou véganes. Idem pour les personnes victimes d’allergies alimentaires ou qui en raison de leur religion, sont tenus à certaines restrictions alimentaires.

Pour les professionnels (restaurateurs, producteurs, distributeurs...), c’est un gage de transparence, un moyen de se positionner clairement sur le marché du végétarisme et de faciliter la visibilité de leurs produits.

En France, l'Association végétarienne de France (AVF) délivre deux types de labels aux marques qui en font la demande. Pour l’obtenir, elle s’engagent à communiquer la composition de leurs produits, les étapes de fabrication, et à respecter un cahier de charges strict. 

  • Label végétarien : il identifie un produit ne contenant aucune chair animale (viande ou poisson), ni d’ingrédients fabriqués à partir de viande, d’os, de graisses animales, d’huile de poisson, de gélatine de porc, d’oeufs de poules élevées en batterie et d’OGM.
  • Label vegan : il certifie également l’absence de produits laitiers (lait, beurre, fromage, yaourt, crème), d’oeufs et ses dérivés, de miel, d’arômes et d’additifs d’origine animale.
Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Bientôt des magasins de jouets E.Leclerc

Article publié le 02/08/2016

Bientôt des magasins de jouets E.Leclerc

Le distributeur E.Leclerc poursuit sa diversification et se lance dans les jouets. D’ici 2020, nous allons pouvoir arpenter les rayons de l’un des 50 magasins Jouet E.Leclerc prévus dans le pays.

  • Jeux
  • Info
Barilla/McDonald’s : un mariage imminent et surprenant

Article publié le 04/06/2013

Barilla/McDonald’s : un mariage imminent et surprenant

En Italie, des salades de pâtes rejoindront bientôt les menus McDonald’s. Si l’association de la chaîne de fast-food et de la célèbre marque de pâtes Barilla était impensable, les deux firmes viennent pourtant de signer un partenariat.

  • Alimentation/Boisson
L'interdiction des fontaines à soda en libre-service votée à l'Assemblée

Article publié le 08/04/2015

L'interdiction des fontaines à soda en libre-service votée à l'Assemblée

La semaine dernière, l'Assemblée nationale a voté un amendement au projet de loi de santé interdisant les fontaines à soda en libre-service, présentes dans certaines chaînes de restauration rapide et certains commerces.

  • Santé
  • Alimentation/Boisson
  • Tendances Commerciales
Un cola humanitaire

Article publié le 05/09/2012

Un cola humanitaire

Human Cola. Voilà un nom à retenir. Il s'agit du premier cola à vocation humanitaire. L'entreprise qui le produit, U-Man, s'engage en effet à reverser 50% de son bénéfice net après impôt à deux associations (« Action contre la faim » et « A chacun son Eve

  • Alimentation/Boisson
Label V : la certification de référence pour végétarien et vegan