Supermarchés : l'étiquetage des viandes simplifié devient obligatoire

Supermarchés : l'étiquetage des viandes simplifié devient obligatoire


Alimentation/Boisson Tendances Commerciales

Pour aider les consommateurs à mieux choisir leur viande en supermarché, la DGCCRF a validé un étiquetage simplifié pour la viande. Bientôt obligatoires, ces étiquettes feront apparaître les noms des morceaux, leurs modes de cuisson et leur tendreté.

Par manque de connaissance des différents morceaux de viande que l'on peut trouver au rayon boucherie, bon nombre de clients s'abstiennent d'en acheter. Car pour ne pas être déçu par rapport à ce que l'on attendait lors de l'achat, il faut avant tout arriver à déchiffrer l'étiquette. Aussi, l'Interprofession bétail et viande (Interbev) a collaboré avec la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCCRF) pour établir un nouvel étiquetage simplifié des viandes, afin de mieux choisir.

En effet, l'Interbev explique sur son site que « les jeunes consommateurs (c'est-à-dire les moins de 40 ans, consommateurs de demain) connaissent moins bien l'offre et les morceaux que leurs aînés ». Ne sachant que choisir, ils finissent par délaisser ce rayon dans les supermarchés. Aussi, l'institution espère faire repartir les ventes de ce secteur en « aidant le client à mieux comprendre, pour mieux acheter ». 

Trois informations claires pour mieux choisir

En dehors de l'origine de la viande déjà obligatoire, l'étiquette devra désormais faire apparaître le type de morceau concernant les parties méconnues pour les viandes de bœuf, de veau et d'ovins. Là où le consommateur pouvait se retrouver devant une étiquette indiquant « tende de tranche », il sera désormais inscrit « steak ». Cette mesure deviendra obligatoire dès le 13 décembre prochain dans toutes les moyennes et grandes surfaces. 

Par ailleurs, d'autres informations figureront également sur le nouvel étiquetage. L'Interbev précise que le « potentiel de tendreté ou de moelleux sera indiqué […] au moyen d'étoiles ». De même, le consommateur pourra lire le mode de cuisson à privilégier permettant de savoir s'il est meilleur de la rôtir, de la mijoter ou de la griller.

* Image extraite du site de l'Interbev : http://www.interbev.fr/

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

SCiO : scanner les aliments pour connaître leur composition

SCiO : scanner les aliments pour connaître leur composition

La société israélienne Consumer Physics vient de lancer une campagne de financement pour son projet «SCiO». Ce petit spectromètre permet aux consommateurs de scanner divers produits et de détecter les molécules les composant.

  • High-Tech
  • Santé
  • Alimentation/Boisson
Légère revalorisation à la hausse de l’allocation de rentrée scolaire

Légère revalorisation à la hausse de l’allocation de rentrée scolaire

L’allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée chaque année aux familles ayant des enfants scolarisés, selon leurs revenus. Ce dispositif vise à les aider dans les achats de fournitures et de matériels scolaires pour la rentrée des classes.

  • Tendances Commerciales
Du houmous pour rassembler Juifs et Arabes à la même table

Du houmous pour rassembler Juifs et Arabes à la même table

Depuis quelques jours, un restaurateur israélien offre une réduction de 50 % sur le houmous si Juifs et Arabes s’attablent ensemble pour le déguster. Une initiative pacifique dans un contexte de hautes tensions entre Israéliens et Palestiniens.

  • Concepts de magasins
  • Insolite
  • Alimentation/Boisson
Une nouvelle enseigne de restauration pour l’aéroport de Toulouse

Une nouvelle enseigne de restauration pour l’aéroport de Toulouse

L'aéroport Toulouse-Blagnac ne cesse d'étoffer ses boutiques et ses espaces.

  • Alimentation/Boisson
Supermarchés : l'étiquetage des viandes simplifié devient obligatoire