Tesla ouvre une concession à Saint-Herblain

Tesla ouvre une concession à Saint-Herblain


Auto-moto

Le constructeur automobile californien Tesla poursuit son développement en France avec l’ouverture en juin 2017 d’un Tesla Centre en périphérie de Nantes.

Cette concession est la première implémentation du constructeur de véhicules électriques haut de gamme dans les régions Bretagne ou Pays de Loire, et elle vient étoffer un réseau implanté pour l’instant essentiellement dans les principales villes françaises (Paris, Lyon, Nice, Lille, Bordeaux, etc.). Cette ouverture s’accompagne de l’implémentation d’une demi-douzaine de stations de recharge rapides dans la région bretonne. Ces superchargers (suivant le vocable de la firme) permettent aux propriétaires de Tesla de refaire un plein d’électricité en seulement une heure et demie et pallient ainsi partiellement les problèmes d’autonomies communs à tous les véhicules électriques.

La stratégie audacieuse de Tesla

Tesla est un constructeur automobile bien à part, puisqu’il s’agit au départ d’une start up californienne, rapidement soutenue par Elon Musk (l’un des fondateurs de Paypal). La marque Tesla est ainsi bien plus jeune que les grands constructeurs automobiles classiques, mais elle entend pallier cette jeunesse par une rupture technologique, en l’occurrence la conception d’une voiture entièrement électrique à partir de rien. La gamme, initialement limitée à un coupé (la Modèle S), s’étend progressivement. Les derniers modèles Tesla possèdent des autonomies en conditions réelles de 350 à 400 km, qui se rapprochent ainsi de l’autonomie de certains véhicules classiques et sont supérieures à celles des versions électriques proposées sur de nombreux modèles de constructeurs traditionnels.

L’incertitude financière sur l’avenir de Tesla

Tesla semble en passe de gagner son pari technologique, mais peine encore à le traduire en réussite financière : les pertes de l’entreprise ont atteint 674 millions de dollars en 2016 (soit près de 10 % du chiffre d’affaires). La production encore limitée (25 000 véhicules au premier trimestre 2017) correspond pour l’instant à un constructeur de niche, et le défi pour la société californienne est désormais de démontrer qu’elle est capable de passer au niveau supérieur, celui d’un mini-généraliste dont les prix élevés (à partir de 75 000 euros en France sur la gamme actuelle) suffiraient à compenser la taille inférieure à celle des plus grands groupes automobiles.

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Point S ouvre deux nouveaux centres dans l'Hérault et la Gironde

Point S ouvre deux nouveaux centres dans l'Hérault et la Gironde

La mise en œuvre du plan d’expansion se poursuit pour Point S, qui vient d’ouvrir deux nouveaux centres autos. Ceux-ci sont situées à Lodève (à 45 km de Montpellier) dans l’Herault, et à Mérignac dans la Gironde (au Sud-Ouest de la France).

  • Auto-moto
Autodis Group annonce l'acquisition de Mondial Pare-Brise

Autodis Group annonce l'acquisition de Mondial Pare-Brise

C'est en effet par le biais d'Autodis Group que l'on a appris récemment le rachat de l'enseigne Mondial Pare-Brise le 22 mars 2017. Ce grand groupe européen s'est porté acquéreur et a déjà de grands projets pour Mondial Pare-Brise.

  • Auto-moto
Nouvelle implantation dans le Doubs pour le réseau Point S

Nouvelle implantation dans le Doubs pour le réseau Point S

Le septième centre auto Point S ouvre ses portes à Doubs sous la direction de Denis Faivre. Propriétaire de la société Inter Distribution depuis 1978, cet expert auto décide de rejoindre le réseau international.

  • Auto-moto
400 adhérents supplémentaires pour Club Auto Conseil d'ici 2020

400 adhérents supplémentaires pour Club Auto Conseil d'ici 2020

C'est à l'occasion d'un anniversaire fêté en grande pompe sur ses terres auvergantes, auquel ont été conviés les adhérents, que l'enseigne Club Auto Conseil a soufflé ses quinze bougies.

  • Auto-moto
Tesla ouvre une concession à Saint-Herblain