Les microbilles bientôt interdites dans les cosmétiques

Article publié le 02/09/2016 - Santé

Présentes dans la composition d’une longue liste de produits, les microbilles de plastique causent d’importants dégâts, notamment sur la faune aquatique. La loi Biodiversité vient d’en valider l’interdiction, applicable en 2018.

L’arrivée des microbilles dans l’industrie de la cosmétique a permis aux laboratoires d’élaborer des formules de gommages, shampoings et autres gels douche particulièrement douces au toucher, malgré leurs propriétés exfoliantes et désincrustantes. Rondes, parfaitement régulières, d’une taille allant de 0,1 mm à 0,15 mm, ces microbilles sont en effet très efficaces, mais elles ont un inconvénient majeur : composées de polyéthylène -on les appelle aussi micro-plastiques-, elles ne sont pas biodégradables et se révèlent être un danger aux multiples conséquences. On les retrouve souvent dans la catégorie des cosmétiques "rincés", dont l'utilisation implique en toute logique un rinçage. Par exemple, après avoir effectué un gommage du corps ou du visage, il faut enlever le surplus de produit à l’eau claire. Cette eau devenue usée va arriver jusqu’à la station d’épuration où elle sera filtrée. Mais...

De la salle de bain à notre assiette

Les microbilles passent au travers des filtres et vont se déverser par millions dans les océans. Résultat : elles peuvent véhiculer des microbes et surtout, elles sont ingérées par les poissons. Ces mêmes poissons que l’on retrouve dans nos assiettes. Les États-Unis ont déjà pris des mesures et l’utilisation des microbilles dans les produits rincés y sera interdite à partir de janvier 2017. Chez nous il faudra patienter un an de plus : la loi Biodiversité présentée au Parlement fin juillet vient d’être validée pour être effective en janvier 2018. Cependant la majorité des industriels a commencé à les remplacer par des alternatives d’origine naturelle (sucres, poudres minérales, noyaux de fruits broyés). En attendant, vous pouvez utiliser l’application Beat The Microbead pour vérifier la présence de microbilles dans vos soins d’hygiène et de beauté mais aussi dans vos produits ménagers.

Photo : Kunnskap / Wikimedia

 

Article rédigé par Cécile Lessard
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans la même catégorie

2016-12-02 10:28:58
Offrez un cadeau solidaire pour Noel
Cette année faites plaisir à vos proches en achetant utile. La boutique du Téléthon a ouvert ses portes et propose des cadeaux pour toute la famille, afin de récolter un maximum d’argent pour la recherche médicale et les personnes atteintes de myopathies.
2016-11-29 11:11:28
Les coupes menstruelles plus sûres que les tampons hygiéniques
Tandis que les tampons et serviettes sont de plus en plus boudés par la gent féminine en raison de leur composition douteuse et de leurs potentiels risques sur la santé, la coupe menstruelle se présente comme une alternative saine et écologique.
2016-11-16 11:21:47
E.Leclerc proscrit les emballages cancérigènes
L'ONG Foodwatch a convaincu le dirigeant des supermarchés E.Leclerc de remplacer les conditionnements potentiellement cancérigènes de ses produits afin d'éliminer le moindre risque. Le distributeur s'est engagé à avoir respecté cette promesse d'ici 2017.
2016-11-04 08:55:02
5e édition du Salon Made In France
Le savoir-faire français sera à l’honneur les 18, 19 et 20 novembre 2016 au Parc des expositions de la porte de Versailles. Pour cette 5ème édition du MIF EXPO, les organisateurs accueillent plus de 450 exposants et s’attendent à une reccord d’affluence.