Des appellations «restaurant» pour savoir ce qui se cache dans les cuisines

Des appellations «restaurant» pour savoir ce qui se cache dans les cuisines


Alimentation/Boisson

Au restaurant, il n’est pas toujours facile de savoir ce qui se trouve dans son assiette, et si cela a été cuisiné sur place. Ainsi, une appellation «restaurant» pourrait voir le jour, pour distinguer les restaurants des cantines sous-traitées.

Différents syndicats de restaurateurs souhaitent la mise en place d’une appellation «restaurant», décernée uniquement aux établissements utilisant des produits frais, affichant leurs origines et confectionnant tous les composants des recettes (ou presque) sur place. C’est effectivement sur ce point que les avis divergent. Certains produits comme le pain, la charcuterie ou le fromage, sont difficiles à confectionner sur place, compte tenu du coût et des mesures d’hygiène.

Pour les clients, ce serait presque une aubaine de savoir enfin ce qui se cache dans les cuisines. S’il est bien connu que les chaînes utilisent partiellement des produits sous-traités, certaines cartes ne le laissent pas entrevoir. Des établissements pourraient donc, se voir enlever le titre de restaurant, afin de mieux identifier sur le menu, le savoir-faire maison. 

Ainsi, les conséquences de cette proposition seraient une réglementation plus stricte sur les gages de qualité dans la restauration, et une augmentation des prix due aux coûts des matières premières.

Des chefs étoilés décernent eux aussi leur appellation

Joël Robuchon, Alain Ducasse et treize autres chefs français ont lancé en avril, l’appellation «restaurant de qualité», qui récompense les restaurants dont la cuisine est faite maison et qui respecte les traditions du métier, comme l’hospitalité. Les restaurateurs sont ainsi jugés par le conseil des quinze chefs cuisiniers, nommé le Collège culinaire de France. Mais comme le client est roi, ce sont les 75% de satisfaction de la clientèle qui confirment l’obtention de l’appellation. Les clients peuvent répondre à un questionnaire et voter sur internet pour attester de l’accueil et de la cuisine des établissements qu’ils ont visités.

   

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Des bières dans le calendrier de l'Avent pour adultes

Des bières dans le calendrier de l'Avent pour adultes

Partant du principe que Noël, ce n'est pas que pour les enfants, la société James Clay lance de nouveau son calendrier de l'Avent pour les grands, remplaçant les 24 traditionnels chocolats par 24 bières d'exception.

  • Insolite
  • Alimentation/Boisson
Nouveau magasin du réseau « L’Eau Vive » à Soorts-Hossegor (Landes)

Nouveau magasin du réseau « L’Eau Vive » à Soorts-Hossegor (Landes)

Excellentes nouvelles à Soorts-Hossegor : une nouvelle boutique de l'enseigne de distribution de produits bio L'eau Vive y ouvre ses portes.

  • Santé
  • Alimentation/Boisson
BiBoVino, le caviste qui dit adieu aux bouteilles

BiBoVino, le caviste qui dit adieu aux bouteilles

Dans les magasins BiBoVino, chercher une bouteille de vin est chose vaine. En effet, la bouteille a tout simplement laissé sa place à des Bag-in-Box (BiB) de 3 ou 5 litres. Toutefois, l'enseigne met un point d'honneur à sélectionner des vins de qualité.

  • Concepts de magasins
  • Alimentation/Boisson
En mai, la France a mangé son dernier poisson européen

En mai, la France a mangé son dernier poisson européen

Vendredi dernier représentait la dépendance de la France face à l’importation de poissons. Ainsi, s'il n’importait pas 60% de sa consommation, l’état aurait déjà pêché le dernier poisson présent dans ses eaux.

  • Alimentation/Boisson
  • Tendances Commerciales
Des appellations «restaurant» pour savoir ce qui se cache dans les cuisines