Des fournitures scolaires sans composés toxiques

Des fournitures scolaires sans composés toxiques


Sports & Loisirs Écoresponsables

Phtalates, solvants et métaux lourds accompagnent les enfants sur le chemin de l'école. Nichés dans de nombreuses fournitures scolaires ou de bureau, ces composés toxiques ou cancérogènes, connaissent toutefois des alternatives plus saines et durables.

À partir de la maternelle au lycée, le cartable reste fidèle à chaque enfant scolarisé. D'abord simplement rempli d'un goûter et de dessins, il va rapidement grossir pour héberger trousse, cahiers, règle, crayons de couleurs, surligneurs, gomme et correcteurs. Plus les années passent, plus les enfants sont ainsi exposés à certains composants jugés toxiques ou cancérogènes. Pour s'en affranchir, le Conseil général de Gironde et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) ont développé le site du Cartable sain, compilant des conseils et des guides d'achats pour s'instruire et grandir sans danger pour sa santé et celle de l'environnement.  

Des cartables sans phtalates

On ne pense pas assez à ces nombreux petits objets du quotidien, tellement innocents dans les trousses des écoliers, au fond de son sac à main ou en vrac sur son bureau. Mais les stylos à bille sont pourtant bel et bien fabriqués à partir de différents plastiques, loin d'être toujours recyclables, quand on songe à les mettre dans la bonne poubelle. Mais ne pas être recyclables n'est pas leur seule tare. Certaines fournitures en plastiques sont fabriquées à partir de plastiques contenant des phtalates, des composés chimiques pouvant présenter des risques pour la santé, que l'on retrouve dans la composition des trousses, des gommes ou encore des objets en plastique souple comme les règles flexibles. 

DEHP, DBP, BBP, DINP, DIDP, DNOP. Ces composés chimiques de la famille des phtalates ont été interdits par l'Union européenne dans tous les jouets et les articles éducatifs pour enfants. Toutefois, les phtalates sont une grande famille demeurant sous d'autres formes dans les fournitures scolaires comme dans d'autres articles, notamment dans certains adhésifs, produits pharmaceutiques, fils électriques, cosmétiques ou détergents. En août dernier, un rappel produit concernant un déguisement de pompier contenant des phtalates a ainsi été émis, le déguisement présentant des risques toxiques pouvant être cancérigènes. 

Aussi, mieux vaut éviter les phtalates qui se nichent encore principalement dans le matériel en plastique souple, le matériel de géométrie en plastique, les gommes en plastique ou encore les trousses. Répondant aux réglementations européennes et aux exigences des clients, de plus en plus de fabricants n'utilisent plus de plastiques contenant des phtalates et le mentionnent sur leurs produits. Mais le plastique des trousses et des cartables laissant sa place au coton est une autre solution plus écologique. De même que troquer la règle en plastique pour un modèle en bois ou en métal et choisir une gomme en caoutchouc naturel

Adieu solvants, métaux lourds et OGM

Cependant, les phtalates ne sont que le haut de l'iceberg en ce qui concerne les fournitures de bureau et leur impact sur la santé. Certains solvants et métaux lourds se retrouvent ainsi dans l'air confiné des classes ou à l'intérieur de la maison, comme le rappelle le site du ministère de l'Écologie. Provoquant " maux de tête, irritations (voies respiratoires, yeux, peau), hyperactivité...", ils peuvent devenir, " en cas d'exposition à long terme, cancérogènes ou toxiques pour la fertilité "

Et des solvants, on en retrouve dans une multitude de fournitures, à commencer par les correcteurs liquides et les souris de bande correctrice mais aussi, les colles qu'il faut préférer en bâton d'origine végétale ou à base d'eau. Attention également à ce qu'elles ne contiennent pas d'OGM ou de parfums synthétiques.

Viennent ensuite les feutres et les surligneurs pour lesquels les solvants aromatiques comme le toluène et le xylène sont à proscrire, rappelle le site du Cartable sain. Il conseille également de les remplacer par des surligneurs fluo secs avec " une mine à la cire naturelle ou à base de pigments alimentaires " ou encore par des modèles détenant la certification NF Environnement. Celle-ci signifie que les encres utilisées ne contiennent pas de métaux lourds comme l'arsenic, le mercure, le sélénium ou le plomb.

Les crayons de couleur et les crayons à papier, plus souvent mâchonnés que le reste du contenu de la trousse, sont d'autant plus susceptibles d'exposer les enfants aux métaux lourds contenus dans certains d'entre eux. Il est donc conseillé de choisir des modèles en " bois brut non traité, non verni, non coloré ", estampilés avec la mention Sans métaux lourds

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Bionic Yarn crée des jeans en nettoyant les océans

Bionic Yarn crée des jeans en nettoyant les océans

Bionic Yarn s'attaque à la pollution des océans en créant des fibres textiles, à partir de déchets plastiques récoltés dans la mer. Pour sa première collection, elle s'est associée à G-Star Raw et compte désormais Pharell Williams dans ses rangs.

  • Mode
  • Écoresponsables
Le géant du commerce électronique Amazon va avoir pignon sur rue à l’occasion du Black Friday

Le géant du commerce électronique Amazon va avoir pignon sur rue à l’occasion du Black Friday

Les courses effrénées sur les plateformes de vente en ligne auront lieu le 23 novembre prochain. La raison ? Un événement très attendu par les consommateurs : le Black Friday.

  • Concepts de magasins
  • High-Tech
  • Sports & Loisirs
  • Mode
  • Beauté
  • Services
  • Déco / Maison
Dans Ma Culotte : l'alternative chic et écolo aux serviettes hygiéniques

Dans Ma Culotte : l'alternative chic et écolo aux serviettes hygiéniques

Créée en 2014, la marque Dans ma culotte révolutionne les produits d'hygiène intime en commercialisant une gamme écologique et Made in France, de serviettes et protège-slips lavables ainsi que des coupes menstruelles réutilisables.

  • Santé
  • Écoresponsables
  • Beauté
  • Made in France
Le réseau Wefit Club veut se développer et ouvrir 35 clubs d'ici 2020

Le réseau Wefit Club veut se développer et ouvrir 35 clubs d'ici 2020

C'est en septembre 2011 que le premier club du réseau Wefit Club a ouvert ses portes, plus précisément àAngers. Il a été créé par deux passionnés qui sont passés par des parcours différents, mais qui sont unis par leur envie d'entreprendre.

  • Sports & Loisirs
Des fournitures scolaires sans composés toxiques