Commerçants, vendez en ligne et en click and collect en profitant d'une marketplace sans commission de vente !

Des sms et des tweets envoyés par des couches Huggies et par des médicaments

Des sms et des tweets envoyés par des couches Huggies et par des médicaments


High-Tech Santé Beauté

La filiale brésilienne d’Huggies a lancé, cette année, un capteur pour les couches capable de détecter l’humidité d’une couche puis d’envoyer un tweet pour prévenir les parents. Côté médecine, ce sont des médicaments ingérés qui préviennent les médecins.

Recevoir des tweets de couches à changer

Pour arrêter de sentir le derrière des enfants pour s’assurer de la salissure d’une couche, la filiale brésilienne d’Huggies vient de lancer le Tweet Pee pour soutenir les parents i-tech. Ce capteur en forme d’oiseau (en référence à celui de Twitter) analyse le taux d’humidité de la couche et prévient les parents de son état. Posé sur l’extérieur du lange, il envoie un message sur l’application personnel des parents pour les alerter de la nécessité de changer leur bambin.

Par ailleurs, l’application reliée au Tweet Pee créé également un historique des changements de couches et calcule le stock de couches restantes. Lorsque le taux de couche est trop bas, la plateforme pré-commande (sur l’e-shop d’Huggies) les articles nécessaires en s’appuyant sur les précédentes commandes. Après validation de l’achat, ils sont directement livrés à domicile.

Reste encore à connaître l’impact des ondes émises par le petit appareil.

Un sms ou un tweet à l’arrivée du médicament dans l’estomac

Certaines maladies chroniques obligent les patients à prendre leur traitement à une heure bien précise, afin de pas prendre de risques vis-vis de leur santé. Toutefois, il est courant que les patients ne suivent pas leur prescription jusqu’au terme ou ne l’applique pas exactement comment il devrait l’être. Pour les médecins qui suivent ces personnes, leur entourage et l’équipe médicale, s’assurer de la bonne prise des médicaments peut s’avérer difficile.

Aussi, la société californienne Proteus Digital Health travaille sur des médicaments digitaux intégrant des micro-capteurs. Ingéré, le capteur s’alimente grâce à l’acidité de l’estomac et envoie un sms ou un tweet à la personne en charge pour lui assurer de la bonne prise du traitement. Encore en phase de développement avec la firme japonaise Otsuka Parmaceuticals et Novartis, ces dispositifs seront prochainement testés dans le milieu médical.

 

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Le Sénat vote la réduction de la taxe tampon à 5,5 %

Le Sénat vote la réduction de la taxe tampon à 5,5 %

Une première barrière vient de céder concernant le taux de TVA appliqué aux protections hygiéniques féminines. Alors que le gouvernement refusait récemment sa modification, le Sénat part à contresens et vient de voter sa réduction de 20 à 5,5 %.

  • Santé
Une première ouverture pour l’enseigne Fleurance Nature

Une première ouverture pour l’enseigne Fleurance Nature

L’enseigne Fleurance Nature, originaire du Gers, a procédé à l’ouverture d’une première boutique dans le 15ième arrondissement de Paris à la fin de décembre 2017.

  • Santé
  • Beauté
Blizzident : un brossage en 6 secondes avec une brosse à dents sur-mesure

Blizzident : un brossage en 6 secondes avec une brosse à dents sur-mesure

La société Blizzident vient de lancer une brosse à denst sur-mesure, épousant la forme de la dentition du client. Pareille à un dentier de boxeur et équipée d'environ 400 poils, le Blizzident nettoie les dents, la langue et les gencives en 6 secondes.

  • High-Tech
  • Santé
QX : l’objectif photo de Sony adaptable sur les smartphones

QX : l’objectif photo de Sony adaptable sur les smartphones

Pour pallier le manque de performances photographiques des téléphones portables, Sony commercialise les objectifs QX10 et QX100. Adaptables sur tous les smartphones, ils permettent de prendre de manière autonome, aussi bien des clichés que des vidéos.

  • Téléphonie
  • High-Tech
  • Sports & Loisirs
Des sms et des tweets envoyés par des couches Huggies et par des médicaments