Edipeel, ou comment ralentir la dégradation des fruits et légumes

Edipeel, ou comment ralentir la dégradation des fruits et légumes


Alimentation/Boisson

Sur un volume donné de fruits ou de légumes récoltés, près de la moitié finiront à la poubelle faute d'avoir été consommés à temps. Ce gaspillage pourrait être évité par une durée de conservation plus longue. Edipeel est peut-être la solution.

Tout est bon pour combattre le gâchis alimentaire. Les idées sont nombreuses, depuis les initiatives locales jusqu'à la commercialisation de fruits et légumes auparavant mis au rebut pour défection esthétique. Mais il n'y a pas que les récoltes qui sont gaspillées. Il en va de même pour l'énergie et l'eau qui ont été utilisées pour les cultiver, sans compter les pesticides qui ont été déversés pour rien dans l'environnement. L'une des raisons de ce gaspillage est que ces denrées périssables s'abîment alors qu'elles sont stockées, avant même d'avoir atteint les étals. Pour la start-up californienne Apeel Sciences, rallonger leur durée de conservation pourrait être une piste.

Depuis plus de 5 ans, James Rogers et son équipe travaillent sur deux formules complémentaires : Invisipeel, pour protéger les cultures avant récolte, et Edipeel qui préserve les fruits et légumes une fois récoltés. L'un comme l'autre sont fabriqués exclusivement à partir de déchets végétaux bio, comme des feuilles ou des tiges. Ces barrières naturelles, ou "camouflages moléculaires" comme les appelle James Rogers, sont appliquées en pellicule ultra-fine. Elles sont invisibles, inodores, comestibles et n'altèrent pas le goût du produit. Résultat : en réduisant l'oxydation et la déperdition d'eau des produits, elles peuvent rallonger leur durée de vie jusqu'à 5 fois.

Une étape déterminante est déjà franchie pour Apeel Sciences : ses deux formules ont été approuvées par la Food and Drug Administration américaine. Grâce à une récente levée de fonds de 40 millions de dollars, l'entreprise a maintenant toutes les chances d'atteindre son objectif : réduire de façon conséquente le gaspillage alimentaire et l'usage de produits chimiques.

Photos : Apeel Sciences

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Le magasin Rose Betterave ouvre son propre espace restauration à Armentières (Nord)

Le magasin Rose Betterave ouvre son propre espace restauration à Armentières (Nord)

Situé à Armentières (dans le département du Nord, région Hauts-de-France), le magasin Rose Betterave, spécialisé dans la vente de produits bio et zéro déchet, a annoncé avec beaucoup d’enthousiasme l’ouverture prochaine d’un restaurant.

  • Alimentation/Boisson
Click and Drink : la découverte des vins par Vente-privée

Click and Drink : la découverte des vins par Vente-privée

Le site internet Vente-privée étoffe son offre et propose deux formules d'abonnements pour découvrir trois vins par mois. Avec Click and Drink, le consommateur reçoit une sélection de trois bouteilles de vin ainsi que des conseils d'accords mets-vins.

  • Alimentation/Boisson
  • E-commerce
Findus ouvre de nouvelles lignes de production en France

Findus ouvre de nouvelles lignes de production en France

La branche française de l’entreprise suédoise de surgelés a décidé d’investir dans la production en France. Après le poisson nature l’année passée, c’est la production de poissons en sauce qui va être déplacée à Boulogne sur mer.

  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
L’enseigne bio Sedona va ouvrir à Caussage

L’enseigne bio Sedona va ouvrir à Caussage

Les Cassadais vont bientôt pouvoir profiter des produits bios de la fameuse enseigne bio Sedonna.

  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
Edipeel, ou comment ralentir la dégradation des fruits et légumes