« Fairphone » : le smartphone du commerce équitable


Article publié le jeudi 12 juin 2014


Avec son smartphone, la société « Fairphone » s'est engagée dans le commerce équitable de la téléphonie. Ainsi, elle veut faire preuve de transparence concernant les circuits, les coûts et les lieux de production, accompagner le recyclage des produits.

A l'heure où les consommateurs souhaitent connaître les coûts et les conditions de productions des biens qu'ils achètent, la société hollandaise Fairphone s'est engagée dans le commerce équitable de la téléphonie. En effet, plusieurs programmes entourent la production de son smartphone afin de garantir les droits des ouvriers, ainsi que de communiquer avec les clients en toute transparence sur les coûts réels de la production.

Ainsi, elle participe au projet « Conflict Free Tin Intiative » (CFTI) tentant de répondre aux problématiques liées à l'extraction des minéraux en République démocratique du Congo. Le pays étant l'une des principales sources de minéraux comme le tantale ou l'étain, le commerce des minéraux se retrouve au cœur de certains conflits armés. Répondant aux clauses du CFTI, les fournisseurs relatifs à Fairphone n'ont pas de lien avec les milices et ne les financent pas. De même, l'entreprise a mis en place, en partenariat avec son producteur chinois Guohong, un fond dédié au bien-être des employés (« Worker Welfare Fund »). Celui-ci a pour but d'améliorer les conditions de travail dans l'usine, les salaires, la formation mais également l'équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Réduire l'impact écologique

L'autre cheval de bataille de Fairphone est de réduire l'impact écologique des smartphones. Ainsi, le smartphone dispose d'une batterie à laquelle il est possible d'accéder, afin de la remplacer. D'autre part, le téléphone est livré sans chargeur mini USB, réduisant les déchets informatiques. Une partie du prix du téléphone sert également à sponsoriser des associations luttant contre le gaspillage électronique, notamment «Closing the Loop ». Cette organisation néerlandaise donne une deuxième vie aux téléphones, jetés en Europe, dans des pays en développement. Lorsque ces appareils sont en fin de vie, ils sont collectés puis recyclés. Aussi, le double port de carte SIM présent dans le « Fairphone » offre la possibilité d'interchanger deux lignes distinctes, et facilite l'utilisation des appareils hors de l'UE.

En revanche, les différents voyages nécessaires à la fabrication du produit fini (voir carte ci-dessus) ne correspondent pas aux critères écologiques de la jeune société. Celle-ci souhaite d'ailleurs les réduire au cours des années. Côté commercialisation, la firme ne fabrique pas ses appareils à grande échelle, afin de pouvoir garantir au mieux les conditions de production. Ainsi, seuls 5 000 « Fairphone » étaient disponibles à la vente en 2013. Cette année, 15 000 précommandes sont possibles sur le site de la marque, au prix de 310 euros.

* Illustrations extraites du site Fairphone : https://www.fairphone.com/

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Nouvelle implantation pour l'enseigne NaturéO en Meurthe-et-Moselle

Article publié le 03/01/2018

Nouvelle implantation pour l'enseigne NaturéO en Meurthe-et-Moselle

Un 49ème magasin de l’enseigne NaturéO a été inauguré le 6 décembre 2017 à Pont à Mousson, dans le département de Meurthe-et-Moselle, au cœur de la Lorraine, en France. Ce projet a finalement été concrétisé après plusieurs mois de travaux.

  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
Marionnaud reprend vos produits de beauté et parfums vides

Article publié le 20/05/2016

Marionnaud reprend vos produits de beauté et parfums vides

Emboîtant le pas à Nocibé et Sephora, l'enseigne de parfumeries Marionnaud propose désormais à ses clients de reprendre les bouteilles de parfum vides et les flacons de produits de beauté (shampooing, mascara, poudres) contre des réductions en magasin.

  • Écoresponsables
  • Beauté
Babylon : la bière belge faite à partir de pain fermenté

Article publié le 30/03/2015

Babylon : la bière belge faite à partir de pain fermenté

S'inscrivant dans l'économie circulaire, le Brussels Beer Project revient à des procédés de fabrication vieux de 6 000 ans pour brasser sa bière Babylon. En effet, celle-ci est conçue à partir de pains fermentés provenant des invendus des commerçants.

  • Insolite
  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
  • Circuits alternatifs
Yellow Jacket : transformer sa coque de smartphone en taser

Article publié le 17/01/2014

Yellow Jacket : transformer sa coque de smartphone en taser

Transformer son iPhone ou son Samsung Galaxy en taser est désormais possible avec la nouvelle coque de protection, développée par Yellow Jacket. Autre particularité de cette arme de défense : elle sert également de batterie de secours pour le téléphone.

  • Téléphonie
  • High-Tech
  • Insolite
« Fairphone » : le smartphone du commerce équitable