Le cartel du yaourt condamné à 192,7 millions d'euros d'amende


Article publié le mardi 17 mars 2015


Accusées d'entente sur les prix des produits laitiers vendus sous marques distributeurs entre 2006 et 2012, onze entreprises viennent d'être condamnées à des amendes s'élevant à un montant cumulé de 192,7 millions d'euros.

Surnommé le "cartel du yaourt", le groupement de onze entreprises du secteur laitier vient d'être sanctionné par l'Autorité de la concurrence. Accusées de s'être entendues sur le prix des produits laitiers vendus sous marques distributeurs (MDD), elles ont chacune écopée d'une amende dont le montant cumulé s'élève à 192,7 millions. 

Selon le communiqué de l'Autorité de la concurrence, ces sociétés et coopératives laitières se sont régulièrement réunies et téléphonées pour fixer les prix de vente destinés à leurs principaux clients : les grandes et moyennes surfaces (GMS). Ces groupes laitiers s'accordaient également sur le volume de vente accordés à chacun, selon la catégorie de produits. Le communiqué publie également des extraits du "carnet secret", dans lequel le représentant de Yoplait compilait les décisions des membres du cartel. Certaines décisions permettaient d'harmoniser le discours des producteurs pour leurs clients, à savoir les supermarchés.

"Les participants se sont mis d'accord sur l'origine des augmentations de coûts pouvant justifier la hausse auprès de leurs clients «  […] : "augmentation en lait et fromage, "accord sur les grands principes […] lait + 1,5% au trimestre => 3%", "sucre baisse des subventions + canicule", "augmentation des prix des fruits+canicule ". 

192,7 millions d'euros d'amende et 146 millions d'euros d'exonérations

Deux filiales du géant Lactalis, à l'origine des marques Président, Salakis, La Laitière, Bridel ou encore Lanquetot ont été sanctionnées pour un montant total de 60,1 millions d'euros. La société Novandie, appartenant au groupe Andros et produisant entre autres les produits laitiers Bonne Maman et Mamie Nova, a été écopée de 38,3 millions d'euros d'amende.

Toutefois, les onze membres du cartel des produits laitiers n'ont pas tous été condamnés de la même manière. En effet, Yoplait a bénéficié d'une exonération totale de son amende de 44,7 millions d'euros en étant le premier demandeur de clémence. Cette procédure permet à une société incriminée par l'Autorité de la concurrence de réduire ou supprimer la sanction en collaborant à l'enquête. Dans cette affaire, Yoplait a transmis des documents ayant permis de démanteler le cartel. De même, la coopérative Senagral détenue par Senoble et Agrial (Senoble, Oasis) a vu son amende passer de 101,3 à 46 millions d'euros.

* Tableau extrait du site de l'Autorité de la concurrence

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

La marque de thon Leclerc, dernière du classement Greenpeace

Article publié le 06/10/2015

La marque de thon Leclerc, dernière du classement Greenpeace

Parmi les principales marques de thon vendues en France, certaines réduisent dangereusement les stocks de poissons. D'autres appliquent des méthodes de pêche durable. Selon les critères de Greenpeace, Système U serait ainsi en tête du classement de 2015.

  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
Pour les Parisiens, les soldes chez IKEA se feront en taxi

Article publié le 30/06/2015

Pour les Parisiens, les soldes chez IKEA se feront en taxi

La guerre entre VTC et taxis ? IKEA n'en a rien à faire et lance IKEA Chaufför en partenariat avec SnapCar. A partir de 45 € l'aller-retour, les Parisiens peuvent désormais se rendre dans l'un des magasins franciliens de la chaîne, sans avoir de voiture.

  • Déco / Maison
  • Tendances Commerciales
Monoprix : des oeufs de poules élevées en plein air et à proximité des magasins

Article publié le 16/07/2013

Monoprix : des oeufs de poules élevées en plein air et à proximité des magasins

Monoprix vient de signer un nouveau partenariat avec Cocorette. Ainsi, les oeufs commercialisés sous la marque du distributeur seront désormais issus d’élevages en plein air ou au sol, et produits à moins de 160 kilomètres des points de vente Monoprix.

  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
Cette semaine, des restaurateurs divisent votre note par deux

Article publié le 29/09/2015

Cette semaine, des restaurateurs divisent votre note par deux

Jusqu'au 4 octobre, plus de 1 000 restaurants français et belges feront découvrir les saveurs de leur cuisine élaborée, dans le cadre de Tous au Restaurant. Pour la 6e édition, les restaurateurs invitent votre invité en prenant son menu à leur charge.

  • Alimentation/Boisson
Le cartel du yaourt condamné à 192,7 millions d'euros d'amende