Un quatrième magasin pour « Nous anti-gaspi »

Un quatrième magasin pour « Nous anti-gaspi »


Concepts de magasins Alimentation/Boisson Circuits alternatifs

L'enseigne rouge et verte sur fond noir "Nous anti-gaspi" continue à se faire connaître et à agir contre le gaspillage alimentaire.

En ouvrant un magasin à Châteaugiron, en Ille-et-Vilaine, région Ouest, ces deux cofondateurs comptabilisent, à leur actif, quatre supérettes dédiées aux invendus des grandes surfaces. Charles Lottman et Vincent Justin ont ouvert la première épicerie de ce genre en mai 2018, en Bretagne, près de Rennes. Et la clientèle fut aussitôt au rendez-vous de cette initiative, aussi efficace pour le budget des familles que pour l'avenir de la Planète. De l'épicerie et des produits frais, tels que les fruits et légumes moches, propres à la consommation, bien sûr.

Des fruits et légumes pas beaux mais bons

Avec un étiquetage sur les produits frais "Moi, je ne me trouve pas moche", on comprend immédiatement que les créateurs de Nous anti-gaspi mettent tout leur humour à l'ouvrage. D'ailleurs, pourquoi les fruits et légumes moches, sortant de la norme du calibrage ne seraient pas comestibles ? Un retard de livraison, une étiquette déchirée, une fin de série, sont les principales causes de ces rejets dans les grandes enseignes des supermarchés. Alors, l'enseigne Nous anti-gaspi implantée en région Ouest met ces produits à la portée de tous et surtout des petits budgets. Fort de ce début d'expérience réussi, Nous anti-gaspi a bien l'intention de poursuivre son action contre le gaspillage alimentaire, ailleurs qu'en région Ouest.

Symbole de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Ce bon début de développement de l'entreprise Nous Anti-gaspi devrait conduire Charles Lottman et Vincent Justin à ouvrir, d'ici à trois ans, une quinzaine de nouveaux magasins, dont un dans la capitale. On y trouve toute sorte d'aliments secs, des produits frais, réfrigérés, de la charcuterie, de l'alimentation animale, etc. Une date limite de consommation courte, un emballage cabossé sont les raisons qui ont mené ces produits à une destruction certaine alors que leur qualité n'est pas altérée. Récupérés par Nous Anti-gaspi, fruits et légumes moches, entre autres, sont proposés à des prix attractifs, soit une réduction d'environ 30% de ceux affichés dans les grandes surfaces plus connues. A ce prix-là, on adhère aisément à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Marks & Spencer food : la boutique de Lille Flandres est ouverte

Marks & Spencer food : la boutique de Lille Flandres est ouverte

L’enseigne britannique Marks & Spencer food a inauguré, le 4 août 2017 à la gare Lille Flandres, une nouvelle boutique dédiée uniquement à la gastronomie.

  • Alimentation/Boisson
Togo Burger : l'évolution du sac de fast-food

Togo Burger : l'évolution du sac de fast-food

Le Togo Burger de Seulbi Kim pourrait bien être l'avenir des sacs de fast-food. Fatiguée de porter tous les composants d'un menu burger dans deux mains différentes, la designer américaine a créée un emballage en carton compartimenté et à plier.

  • Insolite
  • Alimentation/Boisson
Les emballages alimentaires à dissoudre de Tomorrow Machine

Les emballages alimentaires à dissoudre de Tomorrow Machine

Conscients du problème écologique que posent les emballages alimentaires, les designers de Tomorrow Machine travaillent sur des contenants conçus avec des produits naturels. Biodégradables, ils s'adaptent aux denrées qu'ils contiennent.

  • Insolite
  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
Ouverture d’une boutique Lolly’s à Tours

Ouverture d’une boutique Lolly’s à Tours

Une enseigne de boutique de bonbons connue maintenant depuis l'année 2015, Lolly's se développe et connaît même une véritable « success story » en France.

  • Concepts de magasins
Un quatrième magasin pour « Nous anti-gaspi »