Les aliments secs contaminés par des hydrocarbures

Les aliments secs contaminés par des hydrocarbures


Santé Alimentation/Boisson

Pâtes, riz, céréales, cacao et légumes secs seraient contaminés aux hydrocarbures, selon une menée par l'ONG Foodwatch. Présents dans les cartons d'emballages, ces composés migrent dans les aliments, même bio, pour se retrouver dans nos assiettes.

Après la charcuterie, la viande rouge ou transformée jugées cancérigènes, c'est au tour d'une autre famille de produits alimentaires d'être étiquetée comme dangereuse pour la santé. Menée sur plus d'une centaine de produits commercialisés sur le marché français, allemand et néerlandais, l'étude de l'ONG Foodwatch révèle une contamination généralisée des aliments secs conditionnés dans des emballages en carton ou en papier.

Présents dans ce type d'emballages, les hydrocarbures d'huiles minérales (MOH) sont des composés, principalement dérivés du pétrole, que l'on retrouve dans l'alimentation aussi bien par le biais de certains additifs, de contaminants environnementaux que de matériaux d'emballages alimentaires, comme le précisait l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans un rapport publié en juin 2012. L'institution précisait alors que «  les MOH dits « aromatiques » peuvent agir comme des cancérigènes génotoxiques (c'est-à-dire qu'ils peuvent endommager l'ADN, le matériel génétique des cellules, et également provoquer le cancer) ». Déjà, l'EFSA attribuait en partie la présence de MOH saturés et de MOH aromatiques dans certains produits secs comme les pâtes à « l'utilisation d'emballages papier/carton recyclés ». 

Bien que les informations aient été insuffisantes au moment de la publication du rapport, le groupe scientifique ayant mené cette étude estimait alors que l'exposition aux hydrocarbures aromatiques d'huiles minérales (MOAH) « était potentiellement préoccupante ». Dénonçant l'inaction des gouvernements européens face a ce problème, Foodwatch a mené une étude sur 120 produits commercialisés en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Selon le rapport de l'ONG, 43 % des produits seraient ainsi contaminés par des MOAH. En France, cela concernerait 60 % des produits secs. « Parmi eux se trouvent des produits de grande consommation comme des pâtes pour enfants de la marque Carrefour, du cacao en poudre Nestlé ou Van Houten, des lentilles Auchan, des corn flakes Intermarché ou Monoprix, du couscous bio, ou encore du riz E. Leclerc ».

Faisant pression sur les pays membres de l'UE, l'ONG a lancé une pétition en ligne leur demandant de mettre en place des seuils limités d'huiles minérales dans les emballages en papier et en carton. 

Article rédigé par La Rédaction Au-Magasin.fr

Articles dans la même catégorie

Glace de la Ferme : des producteurs laitiers et fruitiers fabricants de glaces

Glace de la Ferme : des producteurs laitiers et fruitiers fabricants de glaces

Le service Glace de la Ferme propose aux producteurs d’investir dans la transformation du lait et des fruits qu’ils produisent, en glaces et pâtisseries glacées. Développé dans toute l’Europe, le concept séduit de plus en plus d’agriculteurs.

  • Alimentation/Boisson
  • Circuits alternatifs
Le maquereau et le hareng des Iles Féroé interdits dans l’Union européenne

Le maquereau et le hareng des Iles Féroé interdits dans l’Union européenne

La Commission européenne a pris des sanctions à l’encontre des Iles Féroé, pour protéger le stock durable de hareng. Dès la semaine prochaine, son importation et celle du maquereau sera interdite et les bateaux féroïens devront montrer patte blanche.

  • Santé
  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
L'enseigne bio « La Vie Claire » est de retour dans le Jura !

L'enseigne bio « La Vie Claire » est de retour dans le Jura !

Une grande nouvelle pour le monde du bio, qui s'agrandit de plus en plus. En effet, de plus en plus de personnes adoptent ce mode de vie, qui est plus sain et meilleur. La Vie Claire est un réseau de magasins bio qui commercialise dans tous le pays.

  • Santé
  • Écoresponsables
  • Alimentation/Boisson
  • Beauté
  • Made in France
Le cartel du yaourt condamné à 192,7 millions d'euros d'amende

Le cartel du yaourt condamné à 192,7 millions d'euros d'amende

Accusées d'entente sur les prix des produits laitiers vendus sous marques distributeurs entre 2006 et 2012, onze entreprises viennent d'être condamnées à des amendes s'élevant à un montant cumulé de 192,7 millions d'euros.

  • Alimentation/Boisson
  • Tendances Commerciales
Les aliments secs contaminés par des hydrocarbures
Enseignes en relation avec l'article
E.Leclerc
  • 639 magasins E.Leclerc indexés
> Toutes les actualités E.Leclerc
Carrefour
  • 250 magasins Carrefour indexés
> Toutes les actualités Carrefour
Monoprix
  • 372 magasins Monoprix indexés
> Toutes les actualités Monoprix
Intermarché
  • 1818 magasins Intermarché indexés
> Toutes les actualités Intermarché
Auchan
  • 421 magasins Auchan indexés
> Toutes les actualités Auchan