Les entreprises délaissent le made in China pour l’Ethiopie

Article publié le 30/08/2013 - Tendances Commerciales - Mode

Pour pallier l’augmentation des salaires chinois certaines entreprises délocalisent leurs usines en Ethiopie, dont H&M et le fournisseur chinois de Guess. A noter que le gouvernement éthiopien offre quelques avantages non-négligeables aux investisseurs.

Le géant de l’habillement H&M vient d’annoncer la délocalisation de certaines de ses usines basées en Chine, vers la zone industrielle de Dukem près de la capitale éthiopienne Addis Abeba. Si la firme suédoise souhaite «garantir sa capacité à livrer les produits dans tous les magasins», selon sa porte-parole Camilla Emilsson Falk, d’autres paramètres non-négligeables sont à prendre en compte.

Des salaires rehaussés en Chine

La Chine a longtemps été la terre promise des industriels, qui venaient y chercher des coûts salariaux et de production très bas. Mais depuis quelques années, le salaire minimum des ouvriers chinois augmente progressivement et avec lui, le prix de fabrication des articles. En 2011, les salaires du secteur privé ont augmenté de 18,3 % et de 17,1% l’année suivante, poussant les entreprises a cherché d’autres lieux de production. 

Beaucoup se sont d’abord tournés vers les pays asiatiques tels que l’Inde, le Vietnam et le Bangladesh, dont l’effondrement d’un immeuble pose de nouveau le problème des conditions de travail chez les sous-traitants des multinationales. Mais ce qui les attire en Ethiopie est le montant des salaires, jusqu’à 4 à 5 fois moins cher qu’en Chine.

4 ans d’exonération fiscale et l’électricité gratuite

Depuis 2009, Huajian le fournisseur chinois des enseignes Tommy Hilfinger et Guess s’est installé dans le pays, amorçant la construction d’une zone industrielle pouvant accueillir près de 80 usines près de la capitale. De plus, pour attirer les industriels dans le pays, le gouvernement éthiopien a engagé un plan de croissance offrant aux investisseurs 4 ans d’exonération fiscale et leur consommation électrique.

Cependant, l’évolution des coûts de production en Ethiopie devrait considérablement augmenter d’ici à 2019, envoyant probablement ces mêmes entreprises vers d’autres destinations.

Article rédigé par Nawal Lyamini
Vous avez aimé ? PARTAGEZ :

Articles dans les mêmes catégories

2017-06-23 14:06:38
Noyoco ouvre une nouvelle boutique dans le Haut Marais
Le concept-store parisien Noyoco lancé en 2014, dans le quartier des Batignolles, où figure notamment sa collection de prêt-à-porter en plus de marques d’accessoires invitées, vient d’ouvrir une seconde boutique dans le Haut Marais.
2017-05-29 09:59:18
Que devient l'enseigne Tati ?
Tati a été créée en 1948 par Jules Ouaki, hommes d'affaires franco-tunisien. Avant-gardiste, cette société est la première à vendre des produits textiles hard-discount en France !
2017-05-19 16:30:09
Primark et la France, une histoire d'amour
Primark est une enseigne irlandaise spécialisée dans la mode low-cost. Possédant environ une dizaine de magasins sur le territoire national, elle emploie aujourd'hui plus de 4000 salariés.
2017-05-15 11:50:45
Spartoo accroît son chiffre d’affaires e-commerce grâce à ses boutiques
L’économie vit une époque où tous les commerçants se tournent vers la vente en ligne. Mais voici un cas rare ; l’exemple d’un pure Player, spécialiste du e-commerce qui se démarque et choisit de faire chemin inverse, en misant sur l’ouverture de magasins.